Nos quatorze exigences immédiates. Le Parti National Breton pose 14 exigences applicables immédiatement pour la défense des intérêts fondamentaux du Peuple Breton.

Les voici :

Immigration

1 – L’arrêt immédiat par les préfectures françaises de l’installation d’infiltrés clandestins dans les cinq départements bretons et l’arrêt immédiat par les collectivités territoriales (communes, départements et région) de toute subvention publique aux associations organisant l’infiltration du territoire breton par des migrants clandestins.

Insécurité

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Islamisme

3 – L’arrêt immédiat par les communes des cinq départements bretons du soutien déguisé (signature de baux emphytéotiques, cession de terrain ou subventions) à la construction de mosquées ou de centres “culturels” apparentés.

Priorité bretonne pour l’emploi

4 – La priorité de l’accès aux postes de la fonction publique territoriale, hospitalière, ou d’état en Bretagne pour les personnes nées en Bretagne historique ou justifiant d’au moins dix ans de résidence sur les cinq départements bretons.

5 – Les emplois du secteur privé ainsi que les emplois occupés par des agents contractuels de droit privé du secteur public, sont prioritairement occupés par des citoyens nés en Bretagne ou, à défaut, par des personnes justifiant d’une durée de résidence continue de 5 ans en Bretagne historique.

Priorité bretonne pour le logement

6 – La création d’un statut de résident encadrant l’accès à la propriété immobilière dans l’un des cinq départements bretons, lequel est possible après une période de 10 ans de résidence continue en Bretagne, à raison de 6 mois et un jour par an sur cette période. Les Bretons nés de parents bretons hors de Bretagne sont exemptés d’un tel permis de résidence.

7 – La priorité bretonne pour l’accès au logement social. Tout logement social neuf ou vacant sera prioritairement réservé aux personnes dont au moins un des deux parents est né en Bretagne de deux parents nés en Bretagne.

8 – La taxation à 50% des revenus des locations saisonnières dans les zones de logement en crise. Son produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement.

9 – La taxation annuelle des propriétaires de résidences secondaires ne résidant pas en Bretagne à hauteur de 10% de la valeur du bien immobilier concerné. Le produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement. Les propriétaires de résidence secondaires qui ne résident pas en Bretagne mais qui justifient d’au moins un parent breton ou de deux grands-parents bretons sont exemptés de cette taxe.

Priorité bretonne pour la culture

10 – La transformation de l’ensemble des médias audiovisuels publics (télés, radios, internet) des cinq départements bretons en un pôle audiovisuel breton unique, indépendant de Paris.

11 – L’enseignement obligatoire du breton à l’école dans sa zone de pratique historique, la constitution d’un enseignement supérieur bilingue ainsi que l’enseignement obligatoire de l’histoire de Bretagne dans tous les établissements scolaires des cinq départements bretons.

Unité du peuple breton

12 – La réunification immédiate de la Bretagne historique.

Autonomie de la nation bretonne

13 – L’autonomie immédiate de la Bretagne réunifiée dans le cadre d’une Assemblée de Bretagne dotée de toutes les compétences intérieures : fiscalité, économie, éducation, culture, justice, police.

L’abolition du racket fiscal routier

14 – La suppression immédiate de tous les radars automatiques présents sur les cinq départements breton, véritable système de taxation servant à renflouer le tonneau des Danaïdes du régime parisien.

Le Parti National Breton dispose d’un programme fondamental que vous pouvez lire ici.