Liffré : l’extrême-gauche française menace les 500 emplois du projet de site du Groupe Le Duff, le PNB réagit (Communiqué)

Liffré : l’extrême-gauche française menace les 500 emplois du projet de site du Groupe Le Duff, le PNB réagit (Communiqué)

[PNB] Les 4 et 5 juin, l’extrême-gauche française planifie une attaque en règle contre le groupe industriel breton Le Duff et son projet de site de production agro-alimentaire à Liffré, dans le Pays Rennais. Au prétexte de l’imposture écologiste, la lie anarcho-marxiste rennaise entend créer une nouvelle ZAD sur le terrain prévu pour cette implantation qui pourrait employer jusqu’à 500 travailleurs en Bretagne. Face à ces menaces, le Groupe Le Duff songe d’ores et déjà à créer ce site en Allemagne ou en Espagne.

L’objectif des agitateurs du front rouge, protégés par les municipalités rouge/verte voisines de Rennes et de Nantes, est de créer une enclave où les marginaux, habitués de la nébuleuse anarcho-communiste, pourront venir se défoncer collectivement, en toute impunité, tout en structurant un centre névralgique destiné à étendre l’influence de l’extrême-gauche française dans l’est de la Bretagne. Parmi eux : CoLERE Liffré-Cormier ; Confédération Bretonne pour l’Environnement et la Nature (CoBen) ; Solidaires 35 ; Extinction Rebellion ; Youth for climate ; Deep Green Resistance ; Alternatiba Rennes ; Halte aux marées vertes ; Attac Rennes ; Oxfam Rennes…

Des affiches du week-end de mobilisation ont été collées dans les rues de Rennes. Ici dans le centre-ville, dimanche 22 mai.

Le Parti National Breton, conformément à sa ligne de défense patriotique de l’économie nationale bretonne, dénonce cette tentative d’intimidation orchestrée par la canaille marxiste dont le but est la ruine des entreprises bretonnes et des travailleurs bretons.

Le Parti National Breton apporte son soutien au Groupe Le Duff, et par là même, à l’économie nationale bretonne. 

Le Parti National Breton dénonce l’impuissance des autorités françaises face à la racaille marxiste et rappelle son intention, dans le cadre de l’Etat Breton pour lequel il mobilise le Peuple Breton par son action, d’en débarrasser la Bretagne une bonne fois pour toute.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton sur la venue de Mélenchon à Nantes : les nostalgiques des meurtres de masse de 1793 n’auront jamais leur place en Bretagne !

Le Parti National Breton sur la venue de Mélenchon à Nantes : les nostalgiques des meurtres de masse de 1793 n’auront jamais leur place en Bretagne !

Le député français Jean-Luc Mélenchon, chef du parti d’extrême-gauche “La France Insoumise”, était à Nantes pour présenter sa candidature aux élections présidentielles hexagonales de 2022.

A cette occasion, celui qui a régulièrement fait part de son hostilité de principe à l’existence de la culture et la langue bretonnes a répété sa volonté d’écrasement des peuples de souche européenne par le recours à l’immigration de remplacement et de dilution. Ce que Jean-Mélenchon appelle pudiquement la “créolisation”.

Puisque le natif du Maroc Jean-Luc Mélenchon évoque Marseille en la désignant comme modèle de l’avenir qu’il souhaite imposer aux Bretons, soulignons que cette ville est peu “métissée” car de plus en plus algérienne et islamique, exclusivement.

Les Bretons ne doivent pas s’y tromper. Les allusions et les euphémismes masquent à peine l’idée fixe de la gauche grand-jacobine hexagonale : le génocide à bas bruit des peuples réels par le nivellement biologique. Derrière les discours sibyllins aux accents volontiers génocidaires pour qui sait tendre l’oreille, Mélenchon instrumentalise cyniquement des immigrés extra-européens pour sa politique d’anéantissement par remplacement.

Issu du courant trotskiste férocement hostile au peuple breton de Pierre Boussel-Grinberg, Mélenchon est membre du Grand Orient de France, une organisation maçonnique notoirement nostalgique des égorgeurs de 1793 qui ont livré la Vendée au génocide et Nantes aux noyades de masse (novembre 1793 – février 1794) sur ordre des terroristes de la Convention. 

Par ces déclarations de principe guidées par une idéologie nihiliste qui a déjà largement semé la mort en Bretagne, Mélenchon s’inscrit dans une politique constante de destruction des spécificités ethno-culturelles de la Bretagne propre à son courant politique. Afin d’atteindre cet objectif et faute de troupes fraîches, il s’allie publiquement avec les organisations islamistes les plus radicales pour réaliser l’union de la guillotine des Sans-Culottes et du Cimeterre des Djihadistes.

Mais leurs précurseurs ont déjà démontré la nature de leurs intentions vis-à-vis du peuple breton et depuis les Bretons ont appris de l’histoire.

Le Parti National Breton rappelle l’évidence : la clique mélenchoniste et ses agitateurs marxistes, pâles imitateurs de Robespierre et de ses assassins, ne seront jamais les bienvenus en Bretagne. Le Parti National Breton combattra ses remugles ennemis de la Bretagne inspirés de Carrier, Fouché et Barrère jusqu’à leur expulsion complète du territoire national breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]