14 juillet du régime de Paris : la fête de l’impérialisme français et de la terreur républicaine n’a pas sa place en Bretagne !

14 juillet du régime de Paris : la fête de l’impérialisme français et de la terreur républicaine n’a pas sa place en Bretagne !

[PNB] Le 14 juillet est l’occasion pour le pouvoir colonial français d’exciter un loyalisme de bistrot au sein des masses psychologiquement sidérées dans l’espoir de rassembler les soutiens autour de l’Etat français.

Cet exercice de la part d’un état au bord de l’effondrement final ne doit pas tromper le Peuple Breton sur la force réelle de l’impérialisme français. En 2022, l’Hexagone est une nation aussi factice que déchue, comptant désormais 17 millions d’allogènes, principalement afro-musulmans. Au bord de la déroute financière complète, son sort est scellé.

Le Parti National Breton, confiant dans la victoire finale du nationalisme breton en Bretagne, commémore l’héroïque résistance de la chouannerie bretonne face à la barbarie révolutionnaire française et salue les préfigurateurs de l’émancipation de la nation bretonne qui ont combattu la république française les armes à la main, à commencer par René-Jean de Botherel du Plessis, Armand Tuffin de la Rouërie ou Georges Cadoudal. Il appartient aux nationalistes bretons de solder les comptes et de liquider l’occupation française, vecteur de pestilence.

Que l’Etat français crève !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

[PNB] Signalée par le média Breizh Info, l’armée française, occupant actuellement Brest, a diffusé une vidéo pour inciter les jeunes Bretons à rejoindre ses rangs.

Ce document démontre à quel point la France est l’incarnation de la sauvagerie, et son armée, l’instrument de cette sauvagerie tournée contre la culture bretonne et la civilisation européenne.

On rappellera qu’au terme de l’annexion illégale de la Bretagne par l’Etat Français en 1532, l’armée de cet état opère illégalement sur le territoire national breton. Ce point, s’il ne dispense pas d’une confrontation politique avec l’occupant, rappelle la situation actuelle de la nation bretonne : celle d’une nation occupée par une puissance étrangère hostile.

L’indépendance de la Bretagne implique pour l’Etat breton d’expulser la totalité des forces d’occupation françaises. Dans le volet Défense de son programme national, le Parti National Breton fait de l’expulsion de l’armée française et de ses troupes de couleur la première de ses priorités défensives de la Bretagne nationalement redressée, parallèlement à la constitution d’une armée nationale bretonne.

L’état afro-musulman français est une menace mortelle qui doit être affrontée sans faiblir par la nation bretonne, et son armée, composée de soudards du tiers-monde recrutés dans les enclaves islamiques que sont les villes de l’Hexagone, chassée définitivement de la noble et pure terre de Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Chassé de Catalogne, Manuel Valls proclame : “Il ne peut pas y avoir de peuple corse”

Chassé de Catalogne, Manuel Valls proclame : “Il ne peut pas y avoir de peuple corse”

[PNB] L’ex-futur maire de Barcelone et ancien ministre français Manuel Valls a exprimé toute la haine dont est capable l’Etat Français contre les peuples. Dans une interview accordée au média BFMTV, l’intéressé a décrété, seul, que le peuple corse “n’existait pas”.

Il suffisait d’y penser.

Le peuple breton prend note du degré de haine de la classe dirigeante parisienne envers les peuples qu’elle opprime et ne nourrit aucune illusion à ce sujet. Demain, c’est le peuple breton qui sera nié dans son existence et ses droits par Paris avec la même pulsion ethnocidaire que celle que subit le peuple corse aujourd’hui. 

Seule l’organisation des masses bretonnes sous la direction de son parti, le Parti National Breton, permettra de mener à terme la lutte pour la libération nationale de la Bretagne.

Aucun compris avec l’impérialisme français, l’indépendance de la nation bretonne et rien d’autre : voilà l’unique chemin pour les Bretons.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton dénonce l’appel au mercenariat en Ukraine des médias d’état !

Le Parti National Breton dénonce l’appel au mercenariat en Ukraine des médias d’état !

[PNB] Le Parti National Breton a affirmé sa position de principe face aux menées impérialistes de l’OTAN et de la France en Ukraine : le rôle de la nation bretonne n’est pas de participer ou de soutenir les actions bellicistes du bloc oligarchique euro-américain dans ce pays, ni dans aucun autre.

La propagande des médias d’état français en faveur du mercenariat au service des fantoches de Kiev illustre comment l’impérialisme procède pour recruter des idiots utiles, y compris en Bretagne. Des individus antisociaux, trop lâches pour lutter pour l’indépendance de la nation bretonne, s’empressent d’aller en Ukraine pour s’y livrer au meurtre et à la rapine. 

Tébéo, la chaîne vidéo du Télégramme, a honteusement glorifié un apprenti mercenaire se déclarant prêt à aller tuer en Ukraine, Ronan Calvarin (56 ans).

Attaché à la paix, le peuple breton ne se reconnaît pas dans cette exaltation – téléguidée – du meurtre.

Le Parti National Breton rappelle que le gouvernement de la Fédération de Russie a annoncé que tout ressortissant étranger engagé comme mercenaire qui sera fait prisonnier les armes à la main en Ukraine ne sera pas protégé par les conventions internationales. Les individus capturés par l’armée russe dans de telles conditions seront soit exécutés sur-le-champ comme partisans irréguliers, soit déportés en Sibérie dans une colonie pénitentiaire en régime sévère pour une durée indéfinie.

Le Parti National Breton dénonce la propagande orchestrée par les médias d’état français en Bretagne en faveur des actions illégales d’individus prétendant aller verser le sang pour une cause étrangère aux intérêts bretons.

Ceux qui veulent défendre l’indépendance d’une nation occupée n’ont pas à aller chercher à l’autre bout de l’Europe pour le faire. Ils en ont une sous leurs pieds : Breizh. Ils ont un seul ennemi : l’Etat Français.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]