Renforcement de l’occupation de Brest par la marine française : le PNB exige l’arrêt du viol de la souveraineté bretonne par la France

Renforcement de l’occupation de Brest par la marine française : le PNB exige l’arrêt du viol de la souveraineté bretonne par la France

[PNB] Le Parti National Breton dénonce avec vigueur le déploiement illégal et illégitime par l’Etat français de trois navires de guerre supplémentaires à Brest, ainsi que celui de 600 de ses marins.

Ce déploiement unilatéral par l’état colonial, prévu pour 2026, expose davantage encore le peuple breton aux conséquences militaires de la politique belliciste poursuivie par l’impérialisme français.

Le Parti National Breton rappelle la position de droit de la nation bretonne. Conformément au droit international, la Bretagne demeure un état occupé illégalement par la France. La durée de l’occupation ne confère aucun droit à l’occupant et certainement pas celui de renforcer cette occupation. Aucun déploiement de troupes étrangères, dans le cas d’espèce, par la France, ne peut se faire sur le territoire national de la Bretagne sans l’accord de son gouvernement. 

Le Parti National Breton exige le respect de la souveraineté nationale de la Bretagne par la France, qu’elle cesse ses activités militaires illégales sur le territoire national breton et qu’elle mette un terme à l’occupation civile et militaire de la Bretagne. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Brest : une voiture en flammes projetée contre une piscine municipale de l’enclave afro-islamique de Bellevue !

Brest : une voiture en flammes projetée contre une piscine municipale de l’enclave afro-islamique de Bellevue !

[PNB] Brest, tout comme l’ensemble des villes bretonnes soumises à l’immigration extra-européenne imposée par l’Etat français et la gauche coloniale hexagonale, est désormais une ville en état de putréfaction sociale avancée. Les quartiers de la ville, gangrenée par le pourrissement allogène, se transforment en kystes du crime, de la violence, de la radicalisation islamique.

Le Télégramme

Une Alfa Roméo enflammée a été découverte contre l’entrée principale de la piscine de Kerhallet, à Brest, ce mercredi 10 août 2022, vers 21 h 15. Il a fallu l’intervention rapide des pompiers de Brest, épaulés par les marins pompiers, pour éteindre promptement l’incendie du véhicule et éviter que l’équipement public de Bellevue ne subisse des dégâts au-delà de la porte. La voiture est entièrement calcinée. À l’arrivée des secours et de la police, aucun individu n’a été aperçu. Il pourrait s’agir d’un véhicule volé.

La cause de cette sauvagerie est connue : le caractère inassimilable des masses extra-européennes. Plus le temps passera, plus la submersion migratoire organisée par Paris avec l’aide de ses relais politiques locaux, à l’instar du socialiste Cuillandre à Brest, détruira des pans entiers de la Bretagne.

Seule une réponse radicale, à la hauteur de la menace existentielle que représente cette invasion, sera de nature à solder une fois pour cette crise menace.

Le Parti National Breton a une position claire sur cette question : l’expulsion en masse des sujets coloniaux vers la France, leur état de tutelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

[PNB] Signalée par le média Breizh Info, l’armée française, occupant actuellement Brest, a diffusé une vidéo pour inciter les jeunes Bretons à rejoindre ses rangs.

Ce document démontre à quel point la France est l’incarnation de la sauvagerie, et son armée, l’instrument de cette sauvagerie tournée contre la culture bretonne et la civilisation européenne.

On rappellera qu’au terme de l’annexion illégale de la Bretagne par l’Etat Français en 1532, l’armée de cet état opère illégalement sur le territoire national breton. Ce point, s’il ne dispense pas d’une confrontation politique avec l’occupant, rappelle la situation actuelle de la nation bretonne : celle d’une nation occupée par une puissance étrangère hostile.

L’indépendance de la Bretagne implique pour l’Etat breton d’expulser la totalité des forces d’occupation françaises. Dans le volet Défense de son programme national, le Parti National Breton fait de l’expulsion de l’armée française et de ses troupes de couleur la première de ses priorités défensives de la Bretagne nationalement redressée, parallèlement à la constitution d’une armée nationale bretonne.

L’état afro-musulman français est une menace mortelle qui doit être affrontée sans faiblir par la nation bretonne, et son armée, composée de soudards du tiers-monde recrutés dans les enclaves islamiques que sont les villes de l’Hexagone, chassée définitivement de la noble et pure terre de Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Voiture de police incendiée par des allogènes à Brest : le Parti National Breton veut des solutions radicales

Voiture de police incendiée par des allogènes à Brest : le Parti National Breton veut des solutions radicales

[PNB] Un véhicule de la police coloniale française a été incendié, jeudi 28 avril 2022, aux environs de 16 h 30, à côté de la mairie de quartier de Saint-Marc, à Brest.

Ouest-France :

Le feu a démarré peu avant la sortie des élèves de l’école voisine. Il a pu être en partie maîtrisé par un témoin. Contrôlées à proximité, trois personnes ont été conduites au commissariat.

« On repasse un cap, soupire Éric Kerbrat, pour le syndicat Unité-SGP FO. On n’a jamais eu ça sur Brest, la délinquance évolue. »

Alors que le syndicat de la police nationale a, à de nombreuses reprises, alerté sur le déficit dans les effectifs de police à Brest, le policier brestois poursuit : « La police nationale doit être partout et au même moment. Or, nous rappelons que nous avons un gros manque d’effectif. On sollicite une trentaine de policiers en renfort, comme déjà demandé en début d’année. Toute la circonscription doit être surveillée de la même façon, de jour comme de nuit, du lundi au dimanche. »

Le quartier de Saint-Marc avait connu, le dimanche 24 octobre 2021, un précédent incendie de véhicules : trois voitures avaient brûlé sur le parking d’un immeuble de Brest Métropole Habitat, rue Louis-Pidoux, en contrebas du jardin Poul-ar-Bachet. « La sécurité des policiers reste notre priorité, conclut Éric Kerbrat, celle de la population aussi. »

Augmenter les effectifs de la police française à Brest pour gérer l’augmentation du nombre de colons afro-musulmans organisée par le ministère de l’intérieur français relève de l’absurde, ou de la provocation.

Aucun pansement policier hexagonal sur la jambe de bois du remplacement de population ne résoudra les problèmes liées à l’immigration extra-européenne en Bretagne. Pas plus à Brest qu’ailleurs.

Le Parti National Breton dispose d’une stratégie économe des impôts des Bretons et d’une efficacité radicale : l’indépendance de la Bretagne et l’expulsion vers la France de tous les allogènes disposant de titres de séjour français ou ayant transité par la France, en plus des ressortissants français indésirables sur le territoire national breton.

Le Parti National Breton le fera.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Rejoindre le PNB : [email protected]

 

Brest :  règlement de comptes à la machette en pleine rue entre migrants musulmans

Brest : règlement de comptes à la machette en pleine rue entre migrants musulmans

[PNB] La ville de Brest, cité bretonne sous occupation française, suit l’évolution générale impulsée par l’Etat Français dans toutes les villes administrées par le régime républicain hexagonal.

Immigration extra-européenne de remplacement, radicalisme islamique, explosion du trafic de drogue et des crimes en tous genres, le tout sous la supervision d’une direction municipale écolo-socialiste réélue sur la base du clientélisme ethnique et du soutien des cliques corrompues.

Rejoindre le Parti National Breton est la dernière chance pour le peuple breton s’il ne veut pas disparaître, nettoyé ethniquement par l’Etat Français et sa bourgeoisie criminelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Brest : Nouvelles émeutes raciales sur fond de trafic de drogue, la municipalité socialiste et l’Etat Français coupables !

Brest : Nouvelles émeutes raciales sur fond de trafic de drogue, la municipalité socialiste et l’Etat Français coupables !

Le Parti National Breton dénonce les nouvelles émeutes raciales qui ont touché l’enclave afro-musulmane de Pontanézen, à Brest. 

LES FAITS. A l’occasion d’un contrôle d’identité menée par des policiers français dans l’enclave afro-musulmane de Pontanézen, un gang composé de dealers allogènes a violemment riposté, incendiant au passage un véhicule lors de leur tentative de fuite.

LA SITUATION. Ces émeutes raciales sont désormais régulières à Brest, conséquence logique de la politique de remplacement migratoire imposée par l’Etat Français dans toutes les villes de Bretagne. Soutenue par la municipalité contrôlée par le socialiste français François Cuillandre, cette politique transforme la ville de Brest en coupe-gorge aux mains des trafiquants allogènes, généralement musulmans et de plus en plus souvent liés aux réseaux salafistes dont le plus éminent à Pontanézen est l’imam Rachid Abou Houdeyfa.

LA DESINFORMATION. Les médias d’état français, Le Télégramme et Ouest-France en tête, désinforment activement le peuple breton sur l’origine ethno-religieuse du crime endémique qui accompagne la politique de remplacement démographique organisée par l’Etat Français. Aucun article ne mentionne l’origine ethnique des émeutiers ou des trafiquants impliqués.

Contre la censure imposée par l’Etat Français et ses médias, le Parti National Breton souligne qu’une seule et unique solution sera de nature à ramener l’ordre et la paix civile à Brest : l’expulsion des étrangers indésirables vers leur état de tutelle, la France.

Dans ses douze exigences d’application immédiate pour la Bretagne, le Parti National Breton exige :

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Le Parti National Breton emploiera toute son énergie pour régler définitivement la crise engendrée par la submersion migratoire qu’impose l’Etat Français en Bretagne. Il appelle à cette fin tous les Bretons à le rejoindre pour solder cette question.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton dénonce l’imposture impérialiste du sommet de Brest

Le Parti National Breton dénonce l’imposture impérialiste du sommet de Brest

Du mercredi 12 au vendredi 14 janvier, se tient à Brest un sommet des 27 ministres de la Défense et des Affaires Etrangères de l’Union Européenne. Son objet est d’aligner l’UE sur les positions antirusses de l’impérialisme américain. 

Le Parti National Breton proteste contre la tenue d’une telle réunion sur le territoire national breton, illégalement occupé par l’Etat Français, pour disserter sur l’indépendance ou l’intégralité territoriale de pays non-membres de l’UE comme l’Ukraine. La France, en tant qu’état impérialiste, n’a aucune légitimité pour aborder ces questions, encore moins depuis la Bretagne qu’elle traite en dépendance coloniale.

Si l’Union Européenne est réellement soucieuse de tels principes, elle doit commencer par rappeler à ses états-membres les graves violations qu’ils commettent contre eux, tout particulièrement celles de l’impérialisme français en Bretagne.  Après le refus de l’Union Européenne de garantir le droit des nations écossaise et catalane à l’indépendance, le passif de l’UE en matière d’autodétermination des peuples européens ne laisse guère de crédibilité à cette organisation. Ce ne sont pas ces principes qui sont en jeu à Brest, mais le besoin hypocrite des fantoches de Bruxelles de montrer leur servilité à l’égard du maître américain.

Le Parti National Breton rappelle que l’intérêt fondamental de l’Europe est une alliance stratégique avec la Fédération de Russie pour bâtir une Grande Europe allant de Brest à Vladivostok. Faire de Brest une tribune antirusse pour complaire à Washington et flatter l’atlantisme, masque de l’impérialisme nord-américain et du cosmopolitisme europhobe, est un travestissement de la véritable vocation de la nation bretonne dont Brest est le symbole.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour adhérer au PNB : [email protected]