“Vœu” du conseil régional en faveur d’une pseudo autonomie : le Parti National Breton dénonce une nouvelle imposture pro-française

“Vœu” du conseil régional en faveur d’une pseudo autonomie : le Parti National Breton dénonce une nouvelle imposture pro-française

[PNB] Les médias d’état français font grand cas d’un “vœu” en faveur d’une “plus grande autonomie” de la “région” Bretagne formulé ce vendredi 8 avril par le Conseil Régional de la Bretagne administrative.

Le ton général des différentes factions françaises soutenant le texte, outrageusement obséquieux vis-à-vis de l’Etat Français, témoigne de la farce grossière qu’il met en scène.

Ainsi, par la voix de Michaël Quernez, vice-président PS du Conseil “Régional”, l’évocation du terme inoffensif de “fédéralisme” a suffi à provoquer une virulente réaction de la majorité socialiste française. Celui-ci a immédiatement été censuré par la gauche coloniale. La droite bourgeoise parisienne, menée par Isabelle Le Callennec, avait quelques jours avant formulé les mêmes menaces à l’évocation de ce mot, signe d’une convergence complète de vue au sein des représentants la bourgeoisie pro-parisienne au pouvoir en Bretagne occupée.

Fort logiquement, le Normand Pennelle, intrus représentant le parti colonial le plus radical qu’est le RN, s’est revendiqué du jacobinisme révolutionnaire pour dénoncer ce texte dérisoire dans son ensemble.

Le Parti National Breton dénonce une manœuvre grossière venue des rangs écolo-socialistes français, promue dans le but de tromper une opinion bretonne de plus en plus consciente de ses intérêts nationaux. A la veille d’élections françaises où les factions politiques parisiennes tentent de s’attirer les faveurs du peuple breton, chacun de ces syndicats politiques parisiens représentés à Rennes tentent de mystifier la nation bretonne tout en redoublant de serment de fidélité à l’égard du pouvoir colonial français.

Contrairement à la canaille politicienne au service de la France, la nation bretonne ne présente aucun “vœu” à l’Etat Français. Elle n’est pas une chienne soumise qui se satisfait de miettes concédées par la maquerelle française. Pour le régime colonial français, la nation bretonne n’a qu’une exigence : l’expulsion complète du territoire national breton.

Le Parti National Breton le répète : aucune voix bretonne pour les partis français, ennemis du peuple breton.

Une seule alternative : l’indépendance de la nation bretonne !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

L’hymne national breton officiellement adopté par le Conseil “Régional” de Bretagne

L’hymne national breton officiellement adopté par le Conseil “Régional” de Bretagne

Le Parti National Breton exprime sa satisfaction suite à l’adoption officielle par le Conseil dit “Régional” de Bretagne du Bro Gozh Ma Zadoù qui était jusqu’ici l’hymne national breton de facto (lire ici).

Le Parti National Breton tient à féliciter l’association Poellgor BroGozhMaZadoù pour ce succès, fruit de son engagement permanent pour la nationalité bretonne et de son hymne. 

Sa version réalisée par Frédérique Lory pour l’Orchestre National de Bretagne a été publiée ce jeudi 25 novembre 2021 par les éditions Coop Breizh :

 

Le Parti National Breton y voit une victoire culturelle, historique et symbolique majeure puisque la nation bretonne doit cet hymne au vénérable patriote breton, François “Taldir” Jaffrennou. Barde, cette figure vivante de la culture et de la langue bretonnes a su manifester par cet hymne national l’unité ethnique et spirituelle du grand peuple breton que forment ensemble Bretons, Cornouaillais et Gallois.

Le patriote breton Taldir Jaffrennou

Aux côtés de Camille Le Mercier d’Erm, fondateur du Parti Nationaliste Breton en 1911, l’auteur du Barzaz Taldir a contribué par son activisme culturel à poser les bases de l’émergence du nationalisme breton dans le cadre de l’Union Régionaliste Bretonne dont procède la matrice de l’Emsav, Breiz Atao. Son adhésion ultérieure à l’indépendance pleine et entière de la nation bretonne scellera un long travail d’éveilleur.

Le Bro Gozh Ma Zadoù a depuis toujours accompagné les nationalistes bretons dans leur lutte.

Le Parti National Breton appelle à poursuivre cet effort et à accentuer la nationalisation des masses bretonnes en diffusant l’enseignement obligatoire de l’hymne national breton dans toutes les écoles de Bretagne et à en systématiser l’usage lors de tous les rassemblements publics, notamment sportifs.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

 

Pour adhérer au PNB : [email protected]