Le Parti National Breton se félicite de la fin de l’abattage halal et casher dans les abattoirs de Vitré et Trémorel

Le Parti National Breton se félicite de la fin de l’abattage halal et casher dans les abattoirs de Vitré et Trémorel

[PNB] Le Parti National Breton se félicite de la décision prise par la Société Vitréenne d’Abattage de mettre fin à l’abattage selon les procédés islamiques et juifs dans ses abattoirs de Vitré et Trémorel. Ces pratiques sectaires orientales n’ont pas leur place en terre celtique de Bretagne.

Le Parti National Breton exige la fin de ces pratiques étrangères sur l’ensemble du territoire breton et ce dans les plus brefs délais.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National

Rejoindre le PNB : [email protected]

 

Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

[PNB] Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

Les Bretons du Pays Nantais doivent rapidement rejoindre le Parti National Breton et s’engager pour la rupture avec l’Etat français, en voie d’afro-islamisation terminale.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Pseudo “Conseil des associations musulmanes” du Morbihan : le Parti National Breton réaffirme son intention d’éteindre l’islamisation organisée par l’Etat français en Bretagne

Pseudo “Conseil des associations musulmanes” du Morbihan : le Parti National Breton réaffirme son intention d’éteindre l’islamisation organisée par l’Etat français en Bretagne

[PNB] Poursuivant sa politique de nettoyage ethnique par remplacement contre le Peuple Breton, l’Etat français prétend organiser l’expansion islamique en Bretagne au profit de ses migrants afro-musulmans. C’est l’annonce qu’ont faite les autorités de Paris par le truchement de leur préfecture dans le Pays Vannetais.

Ouest-France :

Le département dispose, depuis mercredi 6 juillet 2022, d’une organisation des associations musulmanes. Le Conseil des associations musulmanes du Morbihan (CAMM) est né d’une initiative conjointe entre la préfecture, l’association Assalam et l’association culturelle et islamique basées à Lorient, l’association musulmane de bienfaisance de Lanester, la maison culturelle Comoriens de Pontivy et la maison culturelle islamique de Locminé.

Dans le prolongement du Conseil français du culte musulman, créé en 2003 au niveau national, le CAMM souhaite « ancrer le dialogue entre l’État et les représentants du culte musulman à un niveau local », explique Arnaud Guinier, directeur de cabinet du préfet du Morbihan.

La préfecture du Morbihan indique que le CAMM se réunira au moins une fois par an, pour dialoguer sur des thématiques allant de la sécurité à la formation des imams. « Le CAMM a, par exemple, été notre interlocuteur privilégié sur les questions de réglementation de l’abattage rituel pour la fête de l’Aïd », détaille Arnaud Guinier.

Le Parti National Breton rappelle que ces annonces faites par le pouvoir colonial français sont illégitimes, illégales, nulles et non avenues en Bretagne. 

Le Parti National Breton, seul instrument de la volonté nationale bretonne, veillera au démantèlement de toutes les organisations étrangères subversives et expansionnistes présentes en Bretagne. Il procèdera à l’expulsion des étrangers indésirables vers la France, leur état de tutelle. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

 

Le Parti National Breton dénonce l’intention de l’Etat français d’héberger les djihadistes françaises en Bretagne !

Le Parti National Breton dénonce l’intention de l’Etat français d’héberger les djihadistes françaises en Bretagne !

[PNB] Le Parti National Breton dénonce l’intention de l’Etat français de vouloir incarcérer sur le territoire breton, à Rennes, des Françaises converties à l’islam, engagées dans le djihad global, après les avoir rapatriées de Syrie.

Il appartient à l’Etat français de traiter ses ressortissants sur son propre sol. En rapatriant ses djihadistes avant de les installer arbitrairement en Bretagne occupée, sans aucun mandat de la nation bretonne, l’Etat colonial met directement en danger les Bretons.

La Bretagne n’a pas vocation à devenir la poubelle de la poubelle du monde que l’on appelle la France.

Le Parti National Breton rappelle que la proclamation de l’Etat breton entraînera immédiatement l’instauration systématique de la peine de mort par pendaison pour les crimes graves commis contre le Peuple Breton. Tout individu présent sur le territoire breton se rendant coupable de soutien aux islamistes, directement ou indirectement, sera jugé par les tribunaux militaires bretons et exécuté pour intelligence avec l’ennemi.

Le Parti National Breton tient enfin à saluer la mémoire d’Estelle Rouat, Bretonne originaire de Melgven, résidant à Concarneau, assassinée par les terroristes musulmans à Paris, le 13 novembre 2015. Le Parti National Breton ajoute qu’il fera stipuler sur la stèle actuelle le caractère islamique de l’assassinat, caractère sciemment dissimulé sur ordre de l’Etat colonial français en Bretagne, protecteur de l’envahisseur et organisateur de l’invasion islamique.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

 

Implantation de 100 migrants afro-musulmans à Callac par l’Etat français : le PNB dit non !

Implantation de 100 migrants afro-musulmans à Callac par l’Etat français : le PNB dit non !

[PNB] Le Parti National Breton a mené une action spéciale sur la commune de Callac, actuellement menacée par un projet de repeuplement colonial piloté par les millionnaires parisiens COHEN sous la supervision de l’Etat français. Le projet, véritable provocation française contre la nation bretonne, prévoit l’implantation forcée d’une centaine de migrants afro-musulmans au cœur de Callac, transformant effectivement ce village en future zone de peuplement islamique.

Le Parti National Breton avertit le Peuple Breton : il s’agit d’un ballon d’essai menée par la clique parisienne, clique qui considère la Bretagne comme une simple dépendance coloniale. Si ce projet de nettoyage ethnique par remplacement démographique réussit à Callac, d’autres communes bretonnes seront ciblées par le régime français. Les conséquences sont connues : explosion du crime, agressions sur fond de racisme antiblanc, développement rapide de l’islam radical, règlements de comptes ultra-violents entre gangs allogènes pour le contrôle du trafic de drogue, viols collectifs de femmes européennes, etc..

Par cette politique, le but stratégique de l’Etat français est d’imposer 2 millions de colons afro-musulmans en Bretagne d’ici la seconde moitié du 21e siècle. Ils sont déjà entre 300,000 et 400,000 actuellement. Une coalition d’ennemis du Peuple Breton – élus corrompus, agitateurs d’associations marxistes stipendiées par Paris, patrons véreux, spéculateurs parisiens qui entendent réaliser des profits colossaux grâce à cette politique de repeuplement – veut ainsi prospérer de ce nettoyage ethnique à grande échelle.

Le Parti National Breton ne reste pas l’arme au pied, ses militants sont en alerte ! Il organise dès à présent la résistance populaire bretonne à la submersion migratoire que veut imposer l’Etat français en Bretagne. Il appelle tous les Bretons conscients de la gravité de l’heure à rejoindre ses rangs immédiatement pour mener la contre-offensive.

Le Parti National Breton affirme que cette menace existentielle ne cessera pas tant que l’Etat français n’aura pas été chassé de Bretagne et que l’Etat breton n’aura pas été restauré pour assurer la défense de la nation bretonne face au péril de l’afro-islamisation française. 

 

 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Immigration, Vannes : Le fils de 8 ans filme sa mère se faisant tabasser par le père, “Je l’aime ma femme. C’est moi qui l’ai choisie au bled, en Tunisie”

Immigration, Vannes : Le fils de 8 ans filme sa mère se faisant tabasser par le père, “Je l’aime ma femme. C’est moi qui l’ai choisie au bled, en Tunisie”

[PRESSE] Au tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan), mercredi 25 mai 2022, ce mari de 43 ans, habituellement violent avec sa femme, a été filmé par son fils. Deux minutes de vidéo accablantes pour l’individu, qui niait les faits. C’est la jeune fille du couple, âgée de 14 ans, qui, cette fois, avait mis fin aux violences. L’homme a été condamné à quatre ans de prison, dont 30 mois avec sursis.

Cette deuxième affaire de violences conjugales devant le tribunal correctionnel de Vannes (Morbihan) a pour cadre un mariage qui dure depuis quinze ans. Cinq enfants sont nés de cette union. “Je l’aime ma femme. C’est moi qui l’ai choisie au bled, en Tunisie“, clame le prévenu dans son box.

Source : Ouest-France

Callac (2000 habitants) : les millionnaires COHEN de Paris et le maire félon Rolland veulent repeupler la commune avec des CENTAINES de migrants musulmans

Callac (2000 habitants) : les millionnaires COHEN de Paris et le maire félon Rolland veulent repeupler la commune avec des CENTAINES de migrants musulmans

[PNB] Les militants du Parti National Breton se sont déplacés en urgence jeudi 15 avril 2022 dans la commune de Callac (Côtes d’Armor) pour assister à une surréaliste réunion organisée à la dernière minute par la richissime famille COHEN (de Paris) et le maire Jean-Yves Rolland. Le but de cette réunion était d’imposer à la population un projet de colonie de peuplement afro-musulmane d’une centaine de têtes dans la commune.

Sous couvert d’une épaisse couche de propagande lénifiante sur le thème du multiculturalisme et du sans-frontiérisme, les millionnaires COHEN, conformément à une tradition culturelle bien établie, ont compris tout l’intérêt qu’il y avait à défiscaliser leurs profits via des mécanismes sociaux pro-migrants tout en accélérant le nettoyage ethnique contre les populations de souche européenne par l’arme du remplacement démographique. Les millionnaires COHEN ont jeté leur dévolu sur Callac afin de réaliser l’opération spéculative.

En cela, les richissimes spéculateurs COHEN sont aidés par la presse d’état française, Ouest-France en tête, qui écrase la population de Callac sous les slogans et les menaces en cas d’opposition.

Les millionnaires COHEN et le maire félon Rolland, signant le projet de colonisation islamique de Callac

Les millionnaires COHEN reçoivent également le concours du maire de gauche Jean-Yves Rolland, félon qui est à l’évidence au cœur d’un montage financier conclu secrètement avec les spéculateurs parisiens précités.

Nos militants présents sur place ont donc assisté à la réunion où les héritiers COHEN ont pu, avec l’aide du traître Rolland, dérouler leur terrifiant programme de remplacement ethnique dont ils attendent de larges retombées financières de la part du Fisc français. Des commissaires politiques, notamment issus de l’organisation stipendiée par la préfecture AMISEP, étaient présents pour intimider les habitants qui assistaient à la réunion. Toutes les critiques et questions de ceux-ci ont systématiquement été balayées par les millionnaires COHEN, rompus au marchandage de tapis. D’évidence, la cabale est déjà nouée et la réunion publique n’était qu’un simulacre pour donner le change médiatique.

Pour une commune de 2,000 habitants, rien moins que 60 familles venues du tiers-monde afro-musulman seraient implantées de force à Callac où elles bénéficieraient de la priorité pour la totalité des services et “emplois”. Interrogés sur le fait que jamais aucun jeune Breton de Callac n’a jamais bénéficié de cette pluie d’opportunités, le maire et les organisateurs COHEN ont systématiquement botté en touche. Face aux questions d’ordre financier, les millionnaires COHEN ont été encore plus fuyants, visiblement inquiets que le peuple n’y regarde de trop près.

Marie-France COHEN, millionnaire, veut repeupler Callac d’une première centaine de colons afro-musulmans, pour commencer

L’un des millionnaires COHEN a même souligné, hilare face à l’assemblée bretonne prise en otage, que la richissime famille parisienne avait choisi Callac “pour sa Caisse des Allocations Familiales” : autrement dit, la débordante natalité afro-islamique pourra être financée par les caisses du département des Côtes d’Armor, remplies par les contribuables bretons, tandis que la richissime famille COHEN défiscalisera au maximum. Plus les COHEN implanteront de colons afro-musulmans à Callac, plus ils s’enrichiront.

Nous avons affaire à la convergence de carnassiers : le patronat local se voit promettre de la main d’œuvre occasionnelle à bon marché, tandis que les associations d’extrême-gauche financées par la préfecture des Côtes d’Armor se frottent déjà les mains à l’idée de recevoir de larges émoluments prélevés sur les contribuables. Les politiciens locaux, achetés, participent du montage. Les millionnaires COHEN quant à eux pourront défiscaliser à outrance. Le tout est présenté aux habitants par la presse d’état corrompue comme une “obligation morale” de droit divin : le peuple n’a pas à avoir le choix, il suffisait d’y penser.

Le Parti National Breton peut affirmer que la cabale est organisée au plus haut niveau : venus de Paris, les millionnaires COHEN se déplacent dans la commune de Callac sous la protection étroite de la Gendarmerie française, signe que le gouvernement français, partie prenante de cette entreprise spéculative de remplacement ethnique, redoute la colère de la population bretonne. Cela prend une telle proportion que le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de Guingamp était sur place, traquant le moindre signe d’opposition populaire. Qu’on ne s’y trompe pas, les Bretons de Callac sont traités par l’Etat Français comme des populations colonisées dont les spéculateurs de Paris peuvent disposer comme la France coloniale disposait des Africains en 1913.

Si ce projet est imposé à la population de Callac, la suite est évidente : rongée par la tiers-mondisation islamique, la population vivra dans la terreur quotidienne. Explosion de la criminalité, du trafic de drogue, agressions en tous genres, notamment sexuelles, salafisme : ce que vivent déjà Nantes, Rennes, Saint-Brieuc, Brest, Lorient sous l’effet de l’immigration afro-orientale deviendra la norme dans ce village, défiguré par les millionnaires COHEN et le félon Rolland. Les habitants devront raser les murs, de peur d’être lynchés ou surinés pour un “mauvais regard”. Le regroupement familial jouant à plein, ce seront à terme des CENTAINES de colons afro-musulmans qui seront établis à Callac, devenu un foyer de pestilence et de fanatisme religieux.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets. 

Le Parti National Breton était à Callac pour poser les bases de la résistance totale à la submersion des millionnaires COHEN et du félon Rolland

Le Parti National Breton entend organiser la résistance à ce projet des spéculateurs COHEN dans la durée. Il appelle les habitants de Callac et de ses environs à l’informer de toutes les actions de la municipalité et de ses membres, de la moindre activité suspecte.

Le Parti National Breton peut d’ores et déjà avertir le maire Jean-Yves Rolland et sa clique que leurs pas seront attentivement observés et qu’à la moindre faute, y compris personnelle, la riposte légale et médiatique sera immédiate et impitoyable. Le Parti National Breton va organiser l’agitation permanente, exploiter la moindre faille et transformer le quotidien des bandits de la municipalité en une série interminable de conflits politiques et légaux. Le Parti National Breton s’assurera de faire de la commune un véritable théâtre d’affrontement politique permanent. Il n’y aura aucun répit.

Les militants du Parti National Breton ont le temps, les ressources, l’appui de l’opinion populaire et surtout la volonté d’exploiter à outrance la situation pour en faire un formidable levier contre les autorités françaises et leurs complices locaux.

Pour le traître Rolland et ses complices, c’est le début d’une longue descente aux enfers. Pour l’Etat Français, le début d’un désastre politique en Bretagne intérieure.

Pour faire savoir ce que vous pensez à la mairie de Callac :

Tél : 02 96 45 81 30

FAX : 02 96 45 91 70

E-mail : [email protected]

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Rejoindre le PNB : [email protected]

 

 

Brest :  règlement de comptes à la machette en pleine rue entre migrants musulmans

Brest : règlement de comptes à la machette en pleine rue entre migrants musulmans

[PNB] La ville de Brest, cité bretonne sous occupation française, suit l’évolution générale impulsée par l’Etat Français dans toutes les villes administrées par le régime républicain hexagonal.

Immigration extra-européenne de remplacement, radicalisme islamique, explosion du trafic de drogue et des crimes en tous genres, le tout sous la supervision d’une direction municipale écolo-socialiste réélue sur la base du clientélisme ethnique et du soutien des cliques corrompues.

Rejoindre le Parti National Breton est la dernière chance pour le peuple breton s’il ne veut pas disparaître, nettoyé ethniquement par l’Etat Français et sa bourgeoisie criminelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Brest : Nouvelles émeutes raciales sur fond de trafic de drogue, la municipalité socialiste et l’Etat Français coupables !

Brest : Nouvelles émeutes raciales sur fond de trafic de drogue, la municipalité socialiste et l’Etat Français coupables !

Le Parti National Breton dénonce les nouvelles émeutes raciales qui ont touché l’enclave afro-musulmane de Pontanézen, à Brest. 

LES FAITS. A l’occasion d’un contrôle d’identité menée par des policiers français dans l’enclave afro-musulmane de Pontanézen, un gang composé de dealers allogènes a violemment riposté, incendiant au passage un véhicule lors de leur tentative de fuite.

LA SITUATION. Ces émeutes raciales sont désormais régulières à Brest, conséquence logique de la politique de remplacement migratoire imposée par l’Etat Français dans toutes les villes de Bretagne. Soutenue par la municipalité contrôlée par le socialiste français François Cuillandre, cette politique transforme la ville de Brest en coupe-gorge aux mains des trafiquants allogènes, généralement musulmans et de plus en plus souvent liés aux réseaux salafistes dont le plus éminent à Pontanézen est l’imam Rachid Abou Houdeyfa.

LA DESINFORMATION. Les médias d’état français, Le Télégramme et Ouest-France en tête, désinforment activement le peuple breton sur l’origine ethno-religieuse du crime endémique qui accompagne la politique de remplacement démographique organisée par l’Etat Français. Aucun article ne mentionne l’origine ethnique des émeutiers ou des trafiquants impliqués.

Contre la censure imposée par l’Etat Français et ses médias, le Parti National Breton souligne qu’une seule et unique solution sera de nature à ramener l’ordre et la paix civile à Brest : l’expulsion des étrangers indésirables vers leur état de tutelle, la France.

Dans ses douze exigences d’application immédiate pour la Bretagne, le Parti National Breton exige :

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Le Parti National Breton emploiera toute son énergie pour régler définitivement la crise engendrée par la submersion migratoire qu’impose l’Etat Français en Bretagne. Il appelle à cette fin tous les Bretons à le rejoindre pour solder cette question.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Attentats islamiques du 13 novembre : les Bretons doivent agir pour ne plus subir !

Attentats islamiques du 13 novembre : les Bretons doivent agir pour ne plus subir !

Ce 13 novembre 2021, six ans après les attentats islamiques de Paris, le Parti National Breton rend hommage à la mémoire des Bretons lâchement assassinés par les terroristes de l’islam conquérant.

Estelle Rouat, 25 ans, originaire de Concarneau, et David Perchirin, 41 ans, originaire de Plougastel-Daoulas, sont les visages des premières victimes bretonnes de la barbarie islamique.

Estelle Rouat

David Percherin

Six ans après ces tueries de masse, les causes objectives ayant mené à ces attaques se sont considérablement aggravées avec la pleine complicité de l’Etat Français.

L’immigration afro-musulmane, légale et illégale, s’est considérablement développée en Bretagne, le crime d’origine allogène prospère grâce à l’inaction de la “justice” française, l’islamisme s’enkyste dans les villes bretonnes à un rythme spectaculaire. Les politiciens et médias opérant en Bretagne, fidèles au pouvoir français, se taisent ou collaborent avec l’ennemi.

Dans ces circonstances, le Parti National Breton met solennellement en garde le peuple breton : faute d’un pouvoir breton fort et déterminé à les protéger, des attaques similaires se reproduiront et endeuilleront à nouveau les familles bretonnes.

Seule force révolutionnaire déterminée à sauver le peuple breton, le Parti National Breton entend appliquer des solutions radicales pour éradiquer cette menace existentielle. Pour cela, le PNB mettra un terme définitif à la présence des étrangers indésirables en Bretagne, il procèdera à la fermeture de tous les centres d’agitation islamique présents sur le sol breton, il brisera les facilitateurs de l’infiltration et il appliquera la peine capitale pour châtier ceux qui auront porté atteinte à la vie ou à l’intégrité physique des membres de la communauté du peuple breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]