Désinformation d’état : “Mourad le réfugié ukrainien s’intègre à Fouesnant” (Le Télégramme)

Désinformation d’état : “Mourad le réfugié ukrainien s’intègre à Fouesnant” (Le Télégramme)

[PNB] Pour les besoins de leur promotion du remplacement de la population bretonne par les masses afro-musulmanes, les médias d’état français en Bretagne ne reculent devant aucun acte de désinformation, quitte à innover génétiquement.

Le journal d’état français “Le Télégramme” a ainsi découvert un nouveau concept : les musulmans ukrainiens d’Afrique.

Pour peu que Mourad soit prochainement logé à Pontanézen, à Brest, ou à Malakoff, à Nantes, il n’éprouverait aucune difficulté “d’intégration”, et pour cause : c’est déjà Dar al Islam.

Le Parti National Breton veut pousser plus loin ce concept d’intégration en rapatriant Mourad l’Ukrainien en terre d’Islam. 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Flambée des prix de l’énergie : le PNB exige l’abolition des taxes françaises sur le carburant en Bretagne !

Flambée des prix de l’énergie : le PNB exige l’abolition des taxes françaises sur le carburant en Bretagne !

[PNB] La puissante hausse des prix du pétrole générée par l’entreprise agressive de la France et de l’OTAN contre la Russie en Ukraine touche gravement les pêcheurs bretons. Le 10 mars, le prix du gazole atteignait 1,15 euro par litre à Saint Malo.

Une nouvelle fois, l’occupation française de la Bretagne et la subordination de la nation bretonne à l’Etat Français qui en résulte s’avèrent être une mortifère source d’instabilité pour l’économie bretonne. 

Le Parti National Breton entend faire de la neutralité de la Bretagne un axe cardinal de sa lutte pour l’indépendance. Seule la neutralité de l’Etat Breton est de nature à garantir les intérêts vitaux du peuple breton en s’écartant de toute politique impérialiste, belliciste ou expansionniste traditionnellement menée par la France. La nation bretonne ne se reconnaît pas d’ennemis, sauf celui qui l’occupe : l’Etat Français.

Le Parti National Breton exige la suppression immédiate des taxes perçues illégitimement en Bretagne sur le carburant par le gouvernement de Paris. L’abolition de cette taxe coloniale sur l’énergie consommée en Bretagne permettra d’assurer à tous les secteurs stratégiques un soutien financier immédiat.

Breizh Atav !

Le Secrétaire National du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton dénonce l’appel au mercenariat en Ukraine des médias d’état !

Le Parti National Breton dénonce l’appel au mercenariat en Ukraine des médias d’état !

[PNB] Le Parti National Breton a affirmé sa position de principe face aux menées impérialistes de l’OTAN et de la France en Ukraine : le rôle de la nation bretonne n’est pas de participer ou de soutenir les actions bellicistes du bloc oligarchique euro-américain dans ce pays, ni dans aucun autre.

La propagande des médias d’état français en faveur du mercenariat au service des fantoches de Kiev illustre comment l’impérialisme procède pour recruter des idiots utiles, y compris en Bretagne. Des individus antisociaux, trop lâches pour lutter pour l’indépendance de la nation bretonne, s’empressent d’aller en Ukraine pour s’y livrer au meurtre et à la rapine. 

Tébéo, la chaîne vidéo du Télégramme, a honteusement glorifié un apprenti mercenaire se déclarant prêt à aller tuer en Ukraine, Ronan Calvarin (56 ans).

Attaché à la paix, le peuple breton ne se reconnaît pas dans cette exaltation – téléguidée – du meurtre.

Le Parti National Breton rappelle que le gouvernement de la Fédération de Russie a annoncé que tout ressortissant étranger engagé comme mercenaire qui sera fait prisonnier les armes à la main en Ukraine ne sera pas protégé par les conventions internationales. Les individus capturés par l’armée russe dans de telles conditions seront soit exécutés sur-le-champ comme partisans irréguliers, soit déportés en Sibérie dans une colonie pénitentiaire en régime sévère pour une durée indéfinie.

Le Parti National Breton dénonce la propagande orchestrée par les médias d’état français en Bretagne en faveur des actions illégales d’individus prétendant aller verser le sang pour une cause étrangère aux intérêts bretons.

Ceux qui veulent défendre l’indépendance d’une nation occupée n’ont pas à aller chercher à l’autre bout de l’Europe pour le faire. Ils en ont une sous leurs pieds : Breizh. Ils ont un seul ennemi : l’Etat Français.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Le Parti National Breton dénonce les sanctions françaises contre la Russie

Le Parti National Breton dénonce les sanctions françaises contre la Russie

[PNB] Le Parti National Breton dénonce les sanctions unilatérales prises par l’Etat Français contre la Fédération de Russie.

Ces sanctions entraînent de facto la nation bretonne dans une confrontation politique et économique avec la Russie qu’elle ne souhaite pas et que rien ne justifie du point de vue breton.

Le Parti National Breton réaffirme que l’indépendance nationale bretonne, garantie par l’Etat Breton, est seule à même de préserver la Bretagne du bellicisme irrationnel du chien fou français.

Le Parti National Breton réitère son intention de bâtir une politique extérieure fondée sur la neutralité de la nation bretonne et sur son refus de laisser instrumentaliser la Bretagne par les puissances impérialistes, France en tête.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Reconnaissance par la Russie des républiques de Donetsk et Louhansk : le PNB salue une décision juste et légitime

Reconnaissance par la Russie des républiques de Donetsk et Louhansk : le PNB salue une décision juste et légitime

[PNB] Après l’annonce de la reconnaissance des républiques de Donetsk et de Louhansk par la Fédération de Russie, le Parti National Breton salue une décision légitime, prise par le gouvernement russe sur la base des réalités ethno-linguistiques des régions concernées.

Le Parti National Breton dénonce la duplicité de l’Union Européenne et de la France suite à l’annonce de leur intention de sanctionner la Russie après cette décision. En effet, la redéfinition des frontières des états en Europe sur une base ethno-linguistique et confessionnelle a été initiée par l’UE (dont la France), les USA et l’Otan lors de la reconnaissance de l’état musulman du Kosovo. Paradoxalement, ces mêmes états et organisations se sont opposés aux efforts pacifiques des nations catalane et écossaise de s’autodéterminer, invoquant le principe de l’intangibilité des frontières des états constitués pour justifier cette opposition. Pour le Parti National Breton, derrière les grands principes invoqués hypocritement par les puissances occidentales, la redéfinition des frontières est saluée ou dénoncée selon qu’elle sert ou non leurs intérêts de l’heure.

Le Parti National Breton a pour sa part une position de principe invariable : l’histoire et l’homogénéité ethnique sont les seules bases légitimes et durables des états. C’est sur ce principe qu’il fonde son action afin de rendre à la nation bretonne sa pleine liberté en mettant un terme à l’occupation de la Bretagne par l’Etat Français.

Le Parti National Breton refuse en conséquence de souscrire au jacobinisme grand-ukrainien qui appuie ses revendications sur les frontières artificielles de l’ancienne République Socialiste Soviétique d’Ukraine et non sur les réalités ethniques de la région. Pour le Parti National Breton, la solution à la question russo-ukrainienne réside dans une redéfinition ethniquement et linguistiquement harmonieuse des frontières communes à ces deux états.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]