Tentative de viol d’une Breton par un clandestin congolais sous OQTF : le PNB dénonce le chaos sécuritaire et migratoire généré par l’Etat français en Bretagne

Tentative de viol d’une Breton par un clandestin congolais sous OQTF : le PNB dénonce le chaos sécuritaire et migratoire généré par l’Etat français en Bretagne

[PNB] L’immigration de remplacement organisée par l’Etat français a une nouvelle fois causé un drame en Bretagne. Un violeur congolais multirécidiviste, en situation irrégulière, a été interpellé après une tentative de viol à Rennes.

Le média CNews indique :

Dépourvu de papiers d’identité, le suspect, visiblement alcoolisé, a néanmoins décliné son identité. Il s’agit d’un certain Pablo T., 43 ans, natif du Congo, en situation irrégulière et visé par une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Il a été condamné à huit ans de prison pour viol en 2000 selon une source policière, puis s’est vu octroyer une autorisation de sortie en 2005 pour rendre visite à sa cousine, qu’il a violé. Il a alors été condamné à quinze ans de prison, ce qui ne l’a pas empêché de récidiver en 2018 en agressant sexuellement une visiteuse dans la prison. L’homme a néanmoins été libéré le 2 août 2022, à la fin des différentes peines auxquelles il avait été condamné, notamment celles prononcées pour les faits de viols et d’agression sexuelle. Il était soumis à un suivi socio-judiciaire.

Le Parti National Breton dénonce le chaos sécuritaire et migratoire que l’Etat français impose à la nation bretonne, avec les effets désastreux qui touchent désormais quotidiennement l’ensemble des villes de Bretagne.

Tant que la Bretagne sera sous occupation et administration française, la spirale de l’immigration extra-européenne produira ses effets destructeurs. Le Parti National Breton entend développer une politique radicalement différente que seule l’indépendance de notre nation permettra. Celle-ci est exposée dans son programme (lire ici).

Le Parti National Breton rappelle son exigence d’application immédiate n°2, l’interdiction automatique du territoire breton aux criminels et délinquants étrangers :

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Assez du chaos français en Bretagne ! Une seule solution : la Bretagne aux Bretons !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Quimper : un migrant clandestin devant être expulsé tente d’assassiner un passant au couteau

Quimper : un migrant clandestin devant être expulsé tente d’assassiner un passant au couteau

[PRESSE] Nouveau miracle multiculturel à Quimper, ville sous domination socialiste française où l’immigration clandestine est devenue endémique et, avec elle, les richesses traditionnelles que ces populations charrient.

Ouest-France :

Interpellé à Quimper (Finistère), en train de poursuivre un homme avec un couteau, un homme de 33 ans devait purger six mois de prison pour des faits qui n’ont pas été précisés. Il a été placé en détention à la maison d’arrêt de Brest (Finistère).

Dans la nuit du mercredi 11 mai au jeudi 12 mai 2022, les policiers ont été appelés rue Élie-Fréron, à Quimper (Finistère), pour une personne, munie d’un couteau, qui courait après une autre.

Il se trouve que cet homme de 33 ans devait purger six mois de prison pour des faits qui n’ont pas été précisés. Il a été placé en détention à la maison d’arrêt de Brest.

Placé en garde à vue pour détention d’arme, il est par ailleurs sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français étant en situation irrégulière.

La Bretagne sous occupation française est transformée en déchèterie multi-ethnique par Paris. La gauche hexagonale facilite son action.

Le Parti National Breton entend y mettre bon ordre en application de son exigence immédiate n°2 pour la Bretagne qui prévoit :

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Pour le Peuple Breton, il est temps d’agir avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire avant qu’il ne devienne minoritaire sur sa terre.

La seule solution qui s’offre à chaque Breton est de rejoindre au plus vite le Parti National Breton, pour organiser la libération de notre patrie du joug étranger.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : partinationa[email protected]