Ephéméride national breton : 7 décembre 1442, couronnement à Rennes du duc François Ier de Bretagne, chef de l’Etat breton

Ephéméride national breton : 7 décembre 1442, couronnement à Rennes du duc François Ier de Bretagne, chef de l’Etat breton

[ISTOR BREIZH] Le 7 décembre 1442, François Ier est couronné duc de Bretagne, à Rennes.

Le couronnement de François Ier de Bretagne eut lieu en 1442, en présence d’une cour brillante. Les sires de Rieux, de Montafilant, de Châteaubriant et de la Hunaudaye étaient au nombre des membres de la haute noblesse nretonne. 

Pendant la messe, le duc, revêtu d’un habit et d’un manteau de pourpre doublés d’hermines, se mit à genoux et l’évêque lui « mit sur la tête un bonnet de velours fourré d’hermines, une couronne enrichie de pierreries, et une épée nue dans la main droite » (Dom Morice. — Tome II, Livre X).

A la suite de la cérémonie eut lieu une procession, le duc marchant sous un dais porté par quatre bacheliers ; au retour à la cathédrale, il fut dit une messe pendant l’offertoire de laquelle, François fut fait chevalier par le connétable de Richemont.

Héritier de la dignité royale des rois de Bretagne, le duc est le chef de l’Etat breton, souverain en tous les domaines : militaire, diplomatique, monétaire.

Breton, souviens-toi !

Pour adhérer au PNB : [email protected]

Action d’affirmation nationale bretonne dans le Pays Rennais !

Action d’affirmation nationale bretonne dans le Pays Rennais !

[PNB] Les militants du Parti National Breton ont mené une opération d’affirmation nationale dans la région rennaise. 

Après des mois d’enracinement militant durant toute l’année 2022, le Parti National Breton s’implante dans la région rennaise avec pour objectif une présence dans la longue durée.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Éphéméride national breton : Caradeuc de la Chalotais mène victorieusement la lutte du parlement national breton contre l’exploitation fiscale de la Bretagne par la monarchie française

Éphéméride national breton : Caradeuc de la Chalotais mène victorieusement la lutte du parlement national breton contre l’exploitation fiscale de la Bretagne par la monarchie française

[ISTOR BREIZH] Le 21 novembre 1763, la levée arbitraire et illégale de nouveaux impôts en Bretagne par la monarchie française pour mener sa guerre impérialiste face à la Grande-Bretagne déclenche l’insurrection politique du parlement national breton mené par Louis René de Caradeuc de la Chalotais. Après une lutte politique de plus dix ans, le patriote breton, exilé par Paris hors de Bretagne, fait plier le roi de France et rentre triomphalement en Bretagne en 1775.

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Tentative de viol d’une Breton par un clandestin congolais sous OQTF : le PNB dénonce le chaos sécuritaire et migratoire généré par l’Etat français en Bretagne

Tentative de viol d’une Breton par un clandestin congolais sous OQTF : le PNB dénonce le chaos sécuritaire et migratoire généré par l’Etat français en Bretagne

[PNB] L’immigration de remplacement organisée par l’Etat français a une nouvelle fois causé un drame en Bretagne. Un violeur congolais multirécidiviste, en situation irrégulière, a été interpellé après une tentative de viol à Rennes.

Le média CNews indique :

Dépourvu de papiers d’identité, le suspect, visiblement alcoolisé, a néanmoins décliné son identité. Il s’agit d’un certain Pablo T., 43 ans, natif du Congo, en situation irrégulière et visé par une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Il a été condamné à huit ans de prison pour viol en 2000 selon une source policière, puis s’est vu octroyer une autorisation de sortie en 2005 pour rendre visite à sa cousine, qu’il a violé. Il a alors été condamné à quinze ans de prison, ce qui ne l’a pas empêché de récidiver en 2018 en agressant sexuellement une visiteuse dans la prison. L’homme a néanmoins été libéré le 2 août 2022, à la fin des différentes peines auxquelles il avait été condamné, notamment celles prononcées pour les faits de viols et d’agression sexuelle. Il était soumis à un suivi socio-judiciaire.

Le Parti National Breton dénonce le chaos sécuritaire et migratoire que l’Etat français impose à la nation bretonne, avec les effets désastreux qui touchent désormais quotidiennement l’ensemble des villes de Bretagne.

Tant que la Bretagne sera sous occupation et administration française, la spirale de l’immigration extra-européenne produira ses effets destructeurs. Le Parti National Breton entend développer une politique radicalement différente que seule l’indépendance de notre nation permettra. Celle-ci est exposée dans son programme (lire ici).

Le Parti National Breton rappelle son exigence d’application immédiate n°2, l’interdiction automatique du territoire breton aux criminels et délinquants étrangers :

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Assez du chaos français en Bretagne ! Une seule solution : la Bretagne aux Bretons !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Rennes : la maire socialiste Nathalie Appéré anti voile en Iran, pro voile dans sa commune !

Rennes : la maire socialiste Nathalie Appéré anti voile en Iran, pro voile dans sa commune !

[PNB] La chef de file de la majorité municipale de Rennes atteinte de dédoublement de la personnalité ? C’est la question que pose le Parti National Breton après la publication par Nathalie Appéré d’un message en soutien au mouvement antivoile en Iran. 

Nathalie Appéré a semble-t-il oublié ses propres amitiés et soutiens. Celle-ci ne voyait aucun problème éthique à se rendre dans un centre islamique de Rennes pour poser en compagnie de très jeunes filles arabo-musulmanes voilées.

L’opportunisme du Parti Socialiste français n’est plus à démontrer en Bretagne, non plus que son appui constant à l’islamisation de notre pays. La formation de véritables enclaves musulmanes radicales dans toutes les villes sous contrôle franco-socialiste le démontre. 

Plus que les déclarations de politiciens français insincères, ce sont leurs actes que les Bretons doivent prendre en considération. Le Parti National Breton entend rompre avec cette duplicité mortifère avec l’islam et expulser l’intégralité des agitateurs partisans du fanatisme coranique. Conformément à son programme, le Parti National Breton décrètera d’interdit cette secte religieuse d’importation étrangère et procèdera à la fermeture de tous les centres qui y sont associés en Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Installation de la statue de Louis XIV commandée pour célébrer l’écrasement de la Bretagne : l’impérialisme français ne regrette rien de ses crimes contre les Bretons !

Installation de la statue de Louis XIV commandée pour célébrer l’écrasement de la Bretagne : l’impérialisme français ne regrette rien de ses crimes contre les Bretons !

[PNB] La forme du régime colonial importe peu, l’impérialisme français est un et indivisible. En témoigne l’installation à Rennes, par le gouvernement français, d’une statue de Louis XIV, commandée par ce tyran sanguinaire lui-même après la sauvage répression de la nation bretonne lors de la révolte des Bonnets rouges.

Le journal d’état hexagonal “Le Télégramme” précise :

À l’occasion des journées du patrimoine, la statuette équestre de Louis XIV sera dévoilée au Musée des Beaux-arts de Rennes, samedi 17 septembre. Le préfet de Bretagne, la maire de Rennes, le directeur général du groupe Norac, et le directeur des Beaux-arts seront présents. Commandée par Louis XIV pour réaffirmer son autorité royale sur la Bretagne suite à la révolte du Papier timbré (1675), cette sculpture d’Antoine de Coysevox avait été fondue en 1793 lors de la révolution française après avoir trôné quelques années sur la Place du palais à Rennes.

La puissance impérialiste française ne regrette rien de ses crimes passés. C’est la principale caractéristique de l’Etat français et sa soif arrogante de domination. L’installation de la statue du tyran, explicitement commandée par l’Ancien régime pour célébrer l’écrasement sanglant du Peuple Breton, exprime plus outrancièrement que jamais le statut colonial de la nation bretonne dans lequel l’Etat français veut la maintenir. La présence du représentant du régime français le démontre.

Ce totem étranger sera renvoyé en France, ce n’est qu’une question de temps. Ce temps, c’est celui que prendra la nation bretonne pour se libérer du joug français. 

Face à cette nouvelle provocation du régime impérialiste, le Parti National Breton se félicite qu’une statue du héros national breton Sébastien ar Balp sera érigée à Carhaix d’ici quelques mois. Figure de la rébellion bretonne face à l’oppression française, Sébastien ar Balp, qui a payé de sa vie l’insurrection contre le joug du tyran Louis XIV, incarne les véritables valeurs de notre peuple.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Rennes : une rentrée en Bretagne sans Bretons !

Rennes : une rentrée en Bretagne sans Bretons !

[PNB] Le processus de nettoyage ethnique à bas bruit se poursuit en Bretagne sous occupation française. Le images de la “rentrée” rennaise, telles que rapportées par le média d’état hexagonal Ouest-France, se suffisent à elles-mêmes.

La politique de l’Etat français, de sa bourgeoisie et de son infrastructure politico-médiatique, est de procéder au remplacement complet de la population bretonne par les masses du tiers-monde dont ils veulent faire une masse servile. L’épicentre de ce projet génocidaire est la haine atavique de cet “état” pour les nations de souche européenne, tout particulièrement les nations européennes que cet “état” occupe, à l’instar de la nation bretonne.

Le Parti National Breton, pleinement conscient de ce projet génocidaire contre le Peuple Breton, affronte cette question fondamentale sans faux-semblants. Sous sa direction, la nation bretonne dispose encore des moyens et de circonstances favorables pour enrayer cette destruction ethnique progressive. Toute complaisance de la part des Bretons aura pour conséquence leur anéantissement collectif et le vol de leurs terres ancestrales par des envahisseurs déterminés à les détruire.

Le choix est simple pour notre peuple : c’est la vie ou la mort.

Le Parti National Breton fait le choix de la vie pour notre nation. Aux Bretons de le rejoindre pour organiser la résistance nationale à l’occupation française.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Pays Rennais : Action d’affirmation nationale pour l’exclusivité bretonne pour le logement !

Pays Rennais : Action d’affirmation nationale pour l’exclusivité bretonne pour le logement !

[PNB] Les militants du Parti National Breton du Pays Rennais ont mené une action d’affirmation nationaliste bretonne sur le secteur de Vitré, Janzé et Bain-de-Bretagne.

Cette action a ciblé la question de la colonisation de peuplement avec sa seule réponse possible : l’exclusivité bretonne pour le logement.

Le Parti National Breton rappelle ses 4 exigences d’application immédiates sur le logement :

6 – La création d’un statut de résident encadrant l’accès à la propriété immobilière dans l’un des cinq départements bretons, lequel est possible après une période de 10 ans de résidence continue en Bretagne, à raison de 6 mois et un jour par an sur cette période. Les Bretons nés de parents bretons hors de Bretagne sont exemptés d’un tel permis de résidence.

7 – L’exclusivité bretonne pour l’accès au logement social. Tout logement social neuf ou vacant sera prioritairement réservé aux personnes dont au moins un des deux parents est né en Bretagne de deux parents nés en Bretagne.

8 – La taxation à 50% des revenus des locations saisonnières dans les zones de logement en crise. Son produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement.

9 – La taxation annuelle des propriétaires de résidences secondaires ne résidant pas en Bretagne à hauteur de 10% de la valeur du bien immobilier concerné. Le produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement. Les propriétaires de résidence secondaires qui ne résident pas en Bretagne mais qui justifient d’au moins un parent breton ou de deux grands-parents bretons sont exemptés de cette taxe.

Il rappelle en outre que son programme prévoit un plan de logement national dans le cadre de l’Etat breton qui, outre l’exclusivité bretonne qui est à son épicentre, intègrera la variable de la natalité. Le Parti National Breton entend créer un ministère breton du logement qui agira dans le cadre d’une stratégie globale de reconquête démographique dirigée par le gouvernement breton. Pour chaque enfant né, il prendra à sa charge 25% du montant du prêt souscrit par un couple breton marié pour la construction de sa maison individuelle. Un foyer de quatre enfants acquerra ainsi son logement gratuitement.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Violences entre policiers français et allogènes venus de France dans le train Rennes / Saint-Malo

Violences entre policiers français et allogènes venus de France dans le train Rennes / Saint-Malo

[PNB] La désinformation d’état française en Bretagne occupée est une nouvelle fois démontrée à la faveur d’une rixe entre policiers français et allogènes issus de l’Hexagone.

France 3 :

Avec les fortes chaleurs de lundi, le TGV faisant Paris – Saint-Malo a dû s’arrêter vers 13h à la suite d’une panne entre Rennes et Saint-Malo. La climatisation a également arrêté de fonctionner. Selon une source policière, des jeunes mineurs montés en gare de Rennes, énervés par la situation, ont perturbé les voyageurs. Des policiers en civil, présents dans la rame, ont tenté de calmer les adolescents mais la situation a dégénéré.

Le train a fini par arriver en gare de Saint-Malo, vers 15h. Les jeunes avaient appelé des renforts et à la sortie du train les 4 policiers en civil faisaient face à un groupe entre 15 et 20 jeunes. “Une bagarre a éclaté. Nos collègues ont pris une dérouillée” commente attristé Frédéric Gallet, du syndicat Alliance Police 35.

Conclusion du média colonial français France 3 : des “Bretons” sont à l’origine de la rixe.

Il s’agit bien évidemment de Français d’origine extra-européenne implantés par l’Etat français sur le territoire breton, plus particulièrement à Rennes.

Pour mettre un terme à ces déprédations, l’expulsion vers la France des ressortissants français indésirables est une priorité du Parti National Breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Rennes : deux Français de Guyane poignardent à 6 reprises une personne de 71 ans

Rennes : deux Français de Guyane poignardent à 6 reprises une personne de 71 ans

[PNB] L’immigration française en Bretagne continue de produire ses pleins effets. En l’occurrence, un homosexuel de 71 ans, apparemment en quête d’un prostitué de race noire dans le quartier afro-musulman de Maurepas, à Rennes, a été poignardé à six reprises par un couple de Français de Guyane.

Ouest-France :

Dans la nuit de vendredi 15 à samedi 16 juillet 2022, vers 5 h 15, un homme a été découvert grièvement blessé au niveau du rond-point des Douz’arômes, à Betton, près de Rennes. Un témoin, constatant la présence de cette personne sur le bord de la route, s’arrête et constate que la victime est blessée. Il alerte pompiers et gendarmerie.

La victime, âgée de 71 ans et domiciliée à Saint-Grégoire, était inconsciente. Les secours ont constaté que l’homme était très grièvement blessé et présentait au moins six plaies liées à des coups de couteau. Il avait aussi le visage tuméfié.

L’enquête a été confiée à la Brigade de recherche de la gendarmerie de Rennes. Selon nos informations confirmées par le procureur de la République, Philippe Astruc, la victime a croisé la route d’un jeune homme de 18 ans, dans la rue à Rennes dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022. Après quelques échanges, un rendez-vous était convenu pour le 16 juillet. Le septuagénaire est allé le chercher en voiture vendredi soir, dans le quartier rennais de Maurepas. C’est dans la voiture que l’agression a commencé. Le jeune homme l’a frappé à la tête et donné six coups de couteau. Il s’est ensuite débarrassé de la victime sur le rond-point avant de s’enfuir en voiture.

Dans un communiqué, le procureur de la République, Philippe Astruc, précise que « les investigations ont permis d’interpeller rapidement deux jeunes hommes (un mineur né en 2005 en Guyane, domicilié au Mans, inconnu de la Justice, et un jeune majeur, né en 2004 en Guyane, domicilié à Rennes, faiblement connu de l’institution judiciaire) retrouvés au Mans, dans le véhicule Mercedes dérobé à la victime ».

Au terme de leur garde à vue à Rennes, le jeune majeur a été déféré, ce lundi 18 juillet, au parquet de Rennes. Une information judiciaire criminelle des chefs de tentative de meurtre en raison de l’orientation sexuelle de la victime et vol avec arme a été ouverte. La peine encourue est la réclusion criminelle à perpétuité. Son placement en détention provisoire a été requis.

« Il reconnaît avoir donné des coups de couteau à la victime, dans le véhicule et en dehors de celui-ci. Il explique son acte en raison de l’homosexualité supposée de la victime, mais aussi dans l’optique de voler la voiture, raison pour laquelle il est reparti avec son véhicule. » La situation du mineur, qui n’est pas concerné par les faits criminels évoqués, sera appréciée par le parquet du Mans au regard d’une éventuelle qualification de recel.

La victime bénéficie de trente jours d’ITT (Incapacité totale de travail). Le certificat médico-légal « mentionne la présence de six plaies compatibles avec l’action d’un couteau et des fractures du massif facial ».

Pour le Parti National Breton, tant que le processus de remplacement ethnique se poursuivra, ce type de faits se multipliera, jusqu’à devenir endémique.

Seule une politique d’ordre breton sera à même d’enrayer cette spirale mortelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]