Le Parti National Breton exige la fin du versement à l’Etat français des taxes sur le carburant consommé en Bretagne !

Le Parti National Breton exige la fin du versement à l’Etat français des taxes sur le carburant consommé en Bretagne !

[PNB] Dès la veille du conflit ukrainien, le Parti National Breton a affirmé la nécessaire neutralité de la nation bretonne, faute de quoi celle-ci serait durement exposée aux retombées catastrophiques de l’aventurisme impérialiste occidental contre la Russie. L’absence d’état national breton pour garantir une telle neutralité démontre, par les effets économiques destructeurs de la politique antirusse française, que sans souveraineté, le Peuple Breton demeure la victime impuissante des choix diplomatiques fait par le système impérialiste français.

Pour aggraver encore la situation, l’état de dépendance énergétique générale de la Bretagne vis-à-vis de la France paralyse la nation bretonne dans ses choix. Sur ce point, le Parti National Breton a formulé clairement son intention de procéder à la nucléarisation civile de sa production électrique nationale, et ce en sollicitant les partenaires étrangers maîtrisant cette technologie.

Toutefois, cette position nationale cohérente du Parti National Breton ne peut à l’évidence répondre aux conséquences immédiates de la subordination actuelle du Peuple Breton à l’Etat français. Des mesures immédiates de rupture doivent être adoptées, à commencer par la fin du versement des taxes prélevées par l’Etat français sur le carburant importé et consommé en Bretagne et l’allocation du produit de ces taxes au financement du plan d’indépendance énergétique breton que défend le Parti National Breton.

Cette mesure permettrait au gouvernement breton de dégager 2 milliards d’euros par an, soit 30 milliards d’euros sur 15 ans et financer ainsi la construction des 8 réacteurs nucléaires destinés à produire souverainement l’énergie dont la nation bretonne aura besoin durant ce siècle, à raison de 75% du mix énergétique. En appoint, un grand programme de développement des secteurs de production d’énergie hydrolienne, marémotrice et solaire (individuelle) doit être entrepris.

Cette décision de rupture suppose, pour la nation bretonne, de s’organiser immédiatement, et pour le Parti National Breton, d’exiger la transformation de l’actuel “Conseil régional” en gouvernement breton qui assume d’autorité la levée et la collecte des impôts nationaux. Une telle transformation n’aura pas lieu sous la direction des actuels laquais de l’Etat français. C’est donc à la faveur d’une révolution nationale qu’une telle rupture sera possible. Il appartient au Parti National Breton de lutter pour cette rupture.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Nantes : un homme de 66 ans assassiné gratuitement en pleine rue, la gauche française stop ou encore ?

Nantes : un homme de 66 ans assassiné gratuitement en pleine rue, la gauche française stop ou encore ?

[PNB] L’insécurité est hors de contrôle à Nantes. La municipalité franco-socialiste dirigée par Johanna Rolland, en organisant l’immigration de remplacement à grande échelle pour le compte de l’Etat français, a livré la capitale bretonne à tous les maux qui l’accompagnent : meurtres gratuits, guerre des gangs ethniques pour le contrôle de la drogue, viols de Blanches en pleine rue, vols, émeutes raciales.

Cette fois-ci, un homme de 66 ans a été assassiné en pleine rue.

Ouest-France :

Un mineur de 17 ans, qui habite chez ses parents, a été mis en examen pour meurtre, ce jeudi 15 septembre. Il est accusé d’avoir violemment frappé un homme de 66 ans, à Treillières, au nord de Nantes, le 28 août. La victime est décédée d’un hématome cérébral le 8 septembre.

Aucun changement radical n’aura lieu dans le cadre institutionnel français. Il faut une rupture idéologique, étatique et politique qui permette à une direction révolutionnaire de libérer la nation bretonne des menaces existentielles que l’Etat français fait peser sur elle.

Le Parti National Breton défend le principe d’automaticité de la peine de mort par pendaison dans les cas exposés dans son programme, sans possibilité d’être commuée :

  • Faire ou tenter de faire la guerre ou être complice de la guerre contre le gouvernement breton
  • Trahison au profit d’une puissance étrangère ou d’un groupe hostile à la nation bretonne et à son gouvernement
  • Pénétrer illégalement sur le territoire national breton
  • Organiser l’infiltration illégale du territoire national breton au profit de ressortissants étrangers
  • Désertion
  • Piraterie mettant en danger la vie d’autrui
  • Complicité de mutinerie
  • Parjure entraînant l’exécution d’une personne innocente
  • Meurtre commis sur le territoire breton ou sur la personne d’un ressortissant breton
  • Provocation au suicide
  • Tentative de meurtre commise par un prisonnier purgeant une peine de prison à vie
  • Enlèvement en vue de commettre un meurtre
  • Vol qualifié entraînant la mort d’une personne
  • Viol
  • Enlèvement d’enfant
  • Détention de drogue (500 grammes de cannabis, 15 grammes pour tout autre drogue)

Il est de la ferme conviction du Parti National Breton que les premières centaines d’exécutions entraîneront une réduction drastique des activités criminelles, faute de criminels pour les poursuivre, ceux-ci ayant été éliminés.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Installation de la statue de Louis XIV commandée pour célébrer l’écrasement de la Bretagne : l’impérialisme français ne regrette rien de ses crimes contre les Bretons !

Installation de la statue de Louis XIV commandée pour célébrer l’écrasement de la Bretagne : l’impérialisme français ne regrette rien de ses crimes contre les Bretons !

[PNB] La forme du régime colonial importe peu, l’impérialisme français est un et indivisible. En témoigne l’installation à Rennes, par le gouvernement français, d’une statue de Louis XIV, commandée par ce tyran sanguinaire lui-même après la sauvage répression de la nation bretonne lors de la révolte des Bonnets rouges.

Le journal d’état hexagonal “Le Télégramme” précise :

À l’occasion des journées du patrimoine, la statuette équestre de Louis XIV sera dévoilée au Musée des Beaux-arts de Rennes, samedi 17 septembre. Le préfet de Bretagne, la maire de Rennes, le directeur général du groupe Norac, et le directeur des Beaux-arts seront présents. Commandée par Louis XIV pour réaffirmer son autorité royale sur la Bretagne suite à la révolte du Papier timbré (1675), cette sculpture d’Antoine de Coysevox avait été fondue en 1793 lors de la révolution française après avoir trôné quelques années sur la Place du palais à Rennes.

La puissance impérialiste française ne regrette rien de ses crimes passés. C’est la principale caractéristique de l’Etat français et sa soif arrogante de domination. L’installation de la statue du tyran, explicitement commandée par l’Ancien régime pour célébrer l’écrasement sanglant du Peuple Breton, exprime plus outrancièrement que jamais le statut colonial de la nation bretonne dans lequel l’Etat français veut la maintenir. La présence du représentant du régime français le démontre.

Ce totem étranger sera renvoyé en France, ce n’est qu’une question de temps. Ce temps, c’est celui que prendra la nation bretonne pour se libérer du joug français. 

Face à cette nouvelle provocation du régime impérialiste, le Parti National Breton se félicite qu’une statue du héros national breton Sébastien ar Balp sera érigée à Carhaix d’ici quelques mois. Figure de la rébellion bretonne face à l’oppression française, Sébastien ar Balp, qui a payé de sa vie l’insurrection contre le joug du tyran Louis XIV, incarne les véritables valeurs de notre peuple.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Face aux spéculateurs immobiliers qui traitent Breizh en colonie, une seule solution : le nationalisme breton !

Face aux spéculateurs immobiliers qui traitent Breizh en colonie, une seule solution : le nationalisme breton !

[PNB] Comme l’illustre l’attitude des spéculateurs immobiliers à la solde de la bourgeoisie française, Breizh est plus que jamais traitée en colonie française !

Il est grand temps de remettre de l’ordre dans notre pays et de rendre la Bretagne aux Bretons en mettant un terme à la colonisation française, sous tous ses aspects pratiques.

Le Parti National Breton rappelle l’axe de son combat : l’exclusivité bretonne pour le logement :

6 – La création d’un statut de résident encadrant l’accès à la propriété immobilière dans l’un des cinq départements bretons, lequel est possible après une période de 10 ans de résidence continue en Bretagne, à raison de 6 mois et un jour par an sur cette période. Les Bretons nés de parents bretons hors de Bretagne sont exemptés d’un tel permis de résidence.

7 – L’exclusivité bretonne pour l’accès au logement social. Tout logement social neuf ou vacant sera prioritairement réservé aux personnes dont au moins un des deux parents est né en Bretagne de deux parents nés en Bretagne.

8 – La taxation à 50% des revenus des locations saisonnières dans les zones de logement en crise. Son produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement.

9 – La taxation annuelle des propriétaires de résidences secondaires ne résidant pas en Bretagne à hauteur de 10% de la valeur du bien immobilier concerné. Le produit sera reversé aux communes bretonnes afin qu’elles développent l’offre de logement locale pour les Bretons exclusivement. Les propriétaires de résidence secondaires qui ne résident pas en Bretagne mais qui justifient d’au moins un parent breton ou de deux grands-parents bretons sont exemptés de cette taxe.

Sans un puissant état breton restauré par et pour les Bretons, jamais la nation bretonne ne sera en mesure de se défendre face à la prédation française. Le Parti National Breton organise cette opposition nationale, chaque Breton voulant prendre son destin en mains doit le rejoindre pour contribuer à cet effort de libération nationale.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

FC Nantes : Le Parti National Breton salue le patriotisme des Ultras de la Brigade Loire !

FC Nantes : Le Parti National Breton salue le patriotisme des Ultras de la Brigade Loire !

[PNB] Le Parti National Breton salue l’effort patriotique des ultras de la Brigade Loire du FC Nantes pour leur affirmation spectaculaire de la nationalité bretonne de leur club – et de notre capitale – face aux Grecs de l’Olympiakos.

Arborant les armoiries nationales bretonnes, un portrait du chef de l’Etat breton Anne de Bretagne, et la devise de la nation bretonne, “Plutôt la mort que souillure”, les Ultras nantais ont fait honneur à leur patrie de la meilleure des façons.

Un seul rappel : Nantes doit être politiquement rattachée à la patrie bretonne et Breizh redevenir une nation libre et souveraine ! Les arènes populaires que sont les stades ont vocation à être les tribunes de tous les patriotes bretons, non pas pour une politisation déplacée, mais pour l’expression d’un sentiment d’appartenance intégral et conséquent. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Enseignante de breton assignée à Paris : le Parti National Breton exige l’exclusivité bretonne pour les emplois de la fonction publique en Bretagne !

Enseignante de breton assignée à Paris : le Parti National Breton exige l’exclusivité bretonne pour les emplois de la fonction publique en Bretagne !

[PNB] Le statut colonial imposé par l’Etat français à la nation bretonne suppose pour chaque Breton d’être traité en domestique de Paris. Depuis son établissement, le pouvoir impérialiste français veille tout particulièrement au déracinement des Bretons pour empêcher l’émergence d’une administration civile bretonne assurée par des Bretons, prélude à l’édification de l’Etat breton. Il s’agit pour l’Etat français de priver la nation bretonne de ses cadres naturels.

Le dernier exemple en date est celui d’une professeur de breton dont le ministère français de l’Education dite “Nationale” empêche la titularisation en Bretagne depuis des années.

Dans ses 14 exigences d’application immédiate, le Parti National Breton expose le principe d’exclusivité bretonne pour les postes de la fonction publique en Bretagne :

4 – L’exclusivité de l’accès aux postes de la fonction publique territoriale, hospitalière, ou d’état en Bretagne pour les personnes nées en Bretagne historique ou justifiant d’au moins dix ans de résidence sur les cinq départements bretons.

Conformément à son axe cardinal, “La Bretagne aux Bretons”, le Parti National Breton entend rendre la Bretagne à son peuple. Tous les postes de fonctionnaires en Bretagne doivent être pourvus par des Bretons, exclusivement !

Les fonctionnaires bretons qui sont las d’être traités en sujets coloniaux par l’Etat français en se voyant refuser un poste en Bretagne doivent en tirer toutes les conclusions et exiger, aux côtés du Parti National Breton, l’exclusivité bretonne pour l’accès à la fonction publique bretonne et la constitution indépendante de celle-ci sous la direction d’un gouvernement breton.

Aucune force politique hexagonale, par nature au service de l’impérialisme français, ne défendra ce droit de chaque Breton à vivre sur sa terre. Le Parti National Breton est d’une limpidité totale sur cette question majeure, comme sur toutes celles qu’il aborde, sans concession. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Rennes : une rentrée en Bretagne sans Bretons !

Rennes : une rentrée en Bretagne sans Bretons !

[PNB] Le processus de nettoyage ethnique à bas bruit se poursuit en Bretagne sous occupation française. Le images de la “rentrée” rennaise, telles que rapportées par le média d’état hexagonal Ouest-France, se suffisent à elles-mêmes.

La politique de l’Etat français, de sa bourgeoisie et de son infrastructure politico-médiatique, est de procéder au remplacement complet de la population bretonne par les masses du tiers-monde dont ils veulent faire une masse servile. L’épicentre de ce projet génocidaire est la haine atavique de cet “état” pour les nations de souche européenne, tout particulièrement les nations européennes que cet “état” occupe, à l’instar de la nation bretonne.

Le Parti National Breton, pleinement conscient de ce projet génocidaire contre le Peuple Breton, affronte cette question fondamentale sans faux-semblants. Sous sa direction, la nation bretonne dispose encore des moyens et de circonstances favorables pour enrayer cette destruction ethnique progressive. Toute complaisance de la part des Bretons aura pour conséquence leur anéantissement collectif et le vol de leurs terres ancestrales par des envahisseurs déterminés à les détruire.

Le choix est simple pour notre peuple : c’est la vie ou la mort.

Le Parti National Breton fait le choix de la vie pour notre nation. Aux Bretons de le rejoindre pour organiser la résistance nationale à l’occupation française.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Catastrophe visuelle au Croisic : le PNB démantèlera le parc éolien de Saint-Nazaire et exige la nucléarisation civile de la Bretagne

Catastrophe visuelle au Croisic : le PNB démantèlera le parc éolien de Saint-Nazaire et exige la nucléarisation civile de la Bretagne

[PNB] Face au désastre représenté par le parc éolien de Saint-Nazaire, désormais largement visible depuis le littoral en dépit des affirmations du gouvernement français, le Parti National Breton annonce son intention formelle de le démanteler. Ce parc, qui ne produira jamais plus de 10% de la consommation électrique de la Loire-Atlantique (450 MWh) doit disparaître en raison de la dénaturation insupportable qu’il inflige à la Bretagne.

Pour assurer l’indépendance énergétique et stratégique de la nation bretonne, le Parti National Breton affirme son intention de recourir aux technologies marémotrices et nucléaires civiles. Le Parti National Breton recherchera à cette fin des partenaires européens, à l’exception de la France. En appui à ces technologies, le Parti National Breton mettra en place une politique de recours au solaire individuel et à une vaste politique de réforme des modes de consommation, notamment d’isolement des habitations. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Cornouaille : Action d’affirmation nationale bretonne dans le secteur Tregunc-Nevez !

Cornouaille : Action d’affirmation nationale bretonne dans le secteur Tregunc-Nevez !

[PNB] Les militants cornouaillais du Parti National Breton ont mené une opération d’affirmation nationale bretonne dans le secteur de Tregunc et Nevez pour cette rentrée de septembre 2022.

Plus que jamais, l’objectif du Parti National Breton est d’affirmer la présence nationaliste dans la durée, partout sur le territoire breton. Rejoignez-nous !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]