L’exotique sous-ministre à la Mer français Hervé Berville n’a aucune solution pour les pêcheurs bretons : le Parti National Breton, si !

L’exotique sous-ministre à la Mer français Hervé Berville n’a aucune solution pour les pêcheurs bretons : le Parti National Breton, si !

[PNB] Les pêcheurs bretons ont pu découvrir toute l’attention que leur portait le gouvernement français après la récente visite de l’exotique “secrétaire d’état” à la mer, Hervé Berville, dont on ignore s’il sait même nager.

Nommé sous-ministre par le pouvoir colonial français en qualité de grigri diversitaire, Berville est venu proposer comme solution aux pêcheurs cornouaillais de détruire leurs navires, une trentaine sur la cinquantaine opérant en Cornouaille ! Quant à la flambée des prix du carburant générée par les sanctions catastrophiques de l’Etat français contre la Russie, l’insolite Berville a été incapable de présenter de solutions pratiques aux marins de notre pays. 

Le Parti National Breton l’affirme : Paris n’est pas la solution pour les pêcheurs bretons. La pêche bretonne doit être prise en mains par un gouvernement breton, en Bretagne, pour que ce secteur stratégique de l’économie bretonne soit défendu comme il doit l’être, par des Bretons, pour des Bretons. Cela passe par l’autonomie immédiate, puis l’indépendance de la Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton au Guilvinec en soutien aux pêcheurs bretons !

Le Parti National Breton au Guilvinec en soutien aux pêcheurs bretons !

[PNB] Le Parti National Breton a mené une action de solidarité nationaliste avec les pécheurs bretons au port du Guilvinec.

Alors que l’agression impérialiste de l’Etat Français contre la Russie a fait exploser les coûts du carburant, le Parti National Breton rappelle que 60% du prix de celui-ci en Bretagne demeure le résultat du pillage fiscal orchestré par l’Etat Français.

Sous l’égide d’un fisc breton indépendant, le Parti National Breton exige l’instauration d’une taxe sur les véhicules des propriétaires de résidences secondaires en Bretagne. Son produit financera l’approvisionnement en carburant des pêcheurs, agriculteurs et routiers bretons.

Cette revendication s’inscrit plus largement dans le caractère illégitime et illégale de toute levée d’impôts et de taxes en Bretagne par l’occupant français. La libération de la nation bretonne suppose l’expulsion du fisc colonial français hors du territoire national breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]