Brest : une voiture en flammes projetée contre une piscine municipale de l’enclave afro-islamique de Bellevue !

Brest : une voiture en flammes projetée contre une piscine municipale de l’enclave afro-islamique de Bellevue !

[PNB] Brest, tout comme l’ensemble des villes bretonnes soumises à l’immigration extra-européenne imposée par l’Etat français et la gauche coloniale hexagonale, est désormais une ville en état de putréfaction sociale avancée. Les quartiers de la ville, gangrenée par le pourrissement allogène, se transforment en kystes du crime, de la violence, de la radicalisation islamique.

Le Télégramme

Une Alfa Roméo enflammée a été découverte contre l’entrée principale de la piscine de Kerhallet, à Brest, ce mercredi 10 août 2022, vers 21 h 15. Il a fallu l’intervention rapide des pompiers de Brest, épaulés par les marins pompiers, pour éteindre promptement l’incendie du véhicule et éviter que l’équipement public de Bellevue ne subisse des dégâts au-delà de la porte. La voiture est entièrement calcinée. À l’arrivée des secours et de la police, aucun individu n’a été aperçu. Il pourrait s’agir d’un véhicule volé.

La cause de cette sauvagerie est connue : le caractère inassimilable des masses extra-européennes. Plus le temps passera, plus la submersion migratoire organisée par Paris avec l’aide de ses relais politiques locaux, à l’instar du socialiste Cuillandre à Brest, détruira des pans entiers de la Bretagne.

Seule une réponse radicale, à la hauteur de la menace existentielle que représente cette invasion, sera de nature à solder une fois pour cette crise menace.

Le Parti National Breton a une position claire sur cette question : l’expulsion en masse des sujets coloniaux vers la France, leur état de tutelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Nantes multiculturelle : un adolescent de 16 ans séquestré et torturé par des “jeunes”

Nantes multiculturelle : un adolescent de 16 ans séquestré et torturé par des “jeunes”

[PNB] A Nantes, nouvel exemple de la société multiculturelle promue par le Parti Socialiste français et Johanna Rolland.

20 Minutes :

Les faits sont violents. Mardi, un garçon âgé de 16 ans a été retrouvé gravement blessé dans une impasse du quartier Saint-Donatien, à l’est de Nantes (Loire-Atlantique). D’après Ouest-France, les policiers ont découvert la jeune victime en sang. Trois suspects âgés de 14, 16 et 17 ans ont été placés en garde à vue et sont soupçonnés d’avoir pratiqué ces sévices

La victime leur explique qu’il a été séquestré toute la nuit précédente dans l’appartement d’une connaissance à lui. L’adolescent explique avoir fait l’objet de nombreux sévices et d’actes de torture. Brûlé par des cigarettes, par la lame d’un couteau chauffé au chalumeau, qui aurait également été utilisé pour le frapper. La victime a été hospitalisée mais ses jours ne sont pas en danger.

Rapidement, trois suspects sont interpellés. La jeune femme chez qui la victime a passé la nuit, âgée de 16 ans, mais aussi deux jeunes hommes de 14 et 17 ans, qui étaient visiblement présents au moment des faits. La victime aurait réussi à s’échapper quand une personne est venue frapper à la porte du logement.

D’après Ouest-France, les trois suspects auraient avoué une grande partie des faits qui leur sont reprochés. Une enquête a été ouverte. Le parquet des mineurs a prolongé les interrogatoires. 

Le Parti National Breton ne cherche pas à masquer la gravité de la situation au Peuple Breton. La barbarie allogène devient la norme, tandis que l’immigration afro-islamique organisée par l’Etat français menace la Bretagne de destruction pure et simple, une fois la population bretonne évincée de chacune de ses villes et de chacun de ses villages sous l’effet de la submersion démographique.

Seules des mesures drastiques permettront de juguler cette menace existentielle, à commencer par l’indépendance nationale de Breizh.

Le Parti National Breton exige immédiatement :

1 – L’arrêt immédiat par les préfectures françaises de l’installation d’infiltrés clandestins dans les cinq départements bretons et l’arrêt immédiat par les collectivités territoriales (communes, départements et région) de toute subvention publique aux associations organisant l’infiltration du territoire breton par des migrants clandestins.

2 – L’interdiction de séjour définitive dans les cinq départements bretons pour tout individu né à l’étranger ou descendant de parents nés à l’étranger qui s’est rendu coupable d’un délit ou d’un crime sur le territoire d’un département breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton salue les propos courageux de Viktor Orban sur le péril du Grand Remplacement

Le Parti National Breton salue les propos courageux de Viktor Orban sur le péril du Grand Remplacement

[PNB] Tout comme Breizh, la Hongrie a dû lutter pour disposer de son indépendance nationale. Après s’être libérée d’un empire multinational artificiel semblable à la France, l’empire autrichien, la Hongrie a lutté pied-à-pied pendant 50 ans contre le communisme et sa volonté d’anéantir les identités ethno-nationales. Aujourd’hui, c’est contre l’Union Européenne, produit de la France socialiste de Jacques Delors, que la Hongrie lutte pour sauvegarder son peuple. Figure de la résistance ethno-nationale, Viktor Orban, premier ministre de la Hongrie, reprend le flambeau de la résistance face au communisme racial qui vise à détruire les nations européennes.

“Les migrations ont divisé l’Europe”, a déclaré Victor Orban lors d’un déplacement en Roumanie où vivent de nombreux Hongrois depuis l’annexion d’une partie de leur patrie par Bucarest avec l’aide de la France, en 1919. “L’Occident est coupé en deux avec une moitié composée de pays où cohabitent des peuples européens et non-européens. Ces pays ne sont plus des nations”, a-t-il insisté avec justesse. “Dans un sens spirituel, l’Occident s’est déplacé vers l’Europe centrale”, a-t-il dit. “Les deux moitiés de l’Europe sont engagées dans une bataille“, a-t-il ajouté. L’Occident a rejeté le désir de l’Europe centrale de permettre à chaque nation de vivre comme elle l’entend et ils continuent à se battre contre l’Europe centrale pour nous changer afin que nous soyons comme eux”, a-t-il déclaré.

Tout comme la Hongrie, Breizh dispose encore de son homogénéité ethnique, mais celle-ci est gravement menacée par l’Etat français et sa politique de colonisation de la Bretagne par ses sujets extra-européens. Face à une France condamnée à la balkanisation ethnique et l’afro-islamisation, seule l’indépendance de la nation bretonne permettra de sauver le peuple breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Le Parti National Breton exige la fin de l’immigration patronale et propose un plan breton de reconquête démographique !

Le Parti National Breton exige la fin de l’immigration patronale et propose un plan breton de reconquête démographique !

[PNB] La propagande de la presse d’état hexagonale – en l’occurrence par “Le Télégramme” – en faveur de l’immigration de remplacement, exigée par la bourgeoisie française, s’intensifie. Pas un jour ne passe sans que ce média gouvernemental n’exige plus d’allogènes afro-musulmans, variable d’ajustement du système capitaliste français.

Médias d’état, préfecture coloniale et intrus allogènes convergent pour bétonner les côtes bretonnes, prises d’assaut par les colons français qui évincent les Bretons.

Le Parti National Breton formule une conception radicalement nouvelle des problèmes que le système hexagonal crée et prétend paradoxalement résoudre.

Stopper la colonisation de peuplement

En premier lieu, la Bretagne n’a pas organiquement besoin de logements neufs en grandes quantités. C’est le flux de colonisation étrangère venu de France, orchestré par l’Etat français avec l’appui de politiciens fantoches, qui engendre la crise du logement actuelle en Bretagne.

L’exclusivité bretonne pour le logement

La première mesure d’urgence qu’exige le Parti National Breton est d’imposer l’exclusivité bretonne pour le logement en instaurant le permis de résidence de 10 ans conditionnant pour les non-Bretons toute acquisition d’un bien un immobilier sur le territoire breton. Cette mesure doit être suivie de la taxation massive de chaque propriétaire de résidence secondaire non-originaire de Bretagne à hauteur de 10% de la valeur du bien chaque année. Le Parti National Breton exige enfin que les profits réalisés sur le logement locatif de courte durée soient taxés à hauteur de 50% et son produit reversé à un véritable ministère breton du logement chargé de piloter un plan de construction et de rénovation de logement exclusivement dédié aux jeunes couples bretons.

Rompre avec l’égoïsme social-libéral français

La soi-disant “crise de la main d’œuvre” qui s’ajoute à la crise du logement est en réalité le fruit de l’individualisme propre au régime libéral-socialiste qu’est le régime français. Faute d’une politique familiale et nataliste cohérente pour défendre et renforcer le socle de la communauté du Peuple Breton, la dénatalité causée par l’égoïsme culturel de ce régime cause une dépression démographique massive qui touche tous les secteurs professionnels et qui va entraîner à brève échéance l’implosion des mécanismes de solidarité sociale.

Qui peut croire qu’avec des taux de natalité de 1,3 enfant par femme dans une Bretagne sévèrement touchée par l’émigration qui résulte de l’absence d’un état authentiquement ethno-nationaliste, le Peuple Breton pourra disposer d’un système de santé et de retraité par répartition ? L’avortement de masse, le divorce à grande échelle instauré par le matriarcat d’état et la sexualité récréative ne peuvent qu’entraîner l’effondrement démographique qui emportera avec lui les systèmes sociaux que les jeunes générations sont tenues de maintenir à flots au prix d’une imposition toujours plus colossale. Ce qui les prive en retour d’avenir, tant leurs ressources sont consacrées au passé – les retraites et les dépenses de santé de la génération d’après-guerre- et non au futur, c’est-à-dire aux enfants de demain.

Face à cela, la bourgeoisie française exige de recourir à l’immigration de remplacement.  Le Parti National Breton rappelle l’évidence : un peuple étranger ne peut pas être notre peuple à la place de notre peuple. Aucun argument économique de court terme ne peut justifier l’invasion, définitive et à grande échelle, de la Bretagne, encore moins le nettoyage ethnique à bas bruit qu’elle engendre. C’est au Peuple Breton, organisé nationalement, de trouver les solutions en lui-même.

Logement et politique ethno-communautaire de l’Etat breton

C’est pourquoi le plan de logement voulu par le Parti National Breton, outre l’exclusivité bretonne qui est à son épicentre, intègrera la variable de la natalité. Le Parti National Breton entend créer un ministère breton du logement qui agira dans le cadre d’une stratégie globale de reconquête démographique dirigée par le gouvernement breton. Pour chaque enfant né, il prendra à sa charge 25% du montant du prêt souscrit par un couple breton pour la construction de sa maison individuelle. Un foyer de quatre enfants acquerra ainsi son logement gratuitement.

Cette philosophie long-termiste de solidarité ethno-communautaire guidera toutes les politiques du nouvel état breton qu’entend créer le Parti National Breton. Notre Parti enterrera l’ère de l’individualisme de la société capitaliste-socialiste hexagonale et portera une ère nouvelle où le Peuple Breton, organisé en un bloc d’acier, fera face de manière unie à tous les problèmes qu’il affronte.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Violences entre policiers français et allogènes venus de France dans le train Rennes / Saint-Malo

Violences entre policiers français et allogènes venus de France dans le train Rennes / Saint-Malo

[PNB] La désinformation d’état française en Bretagne occupée est une nouvelle fois démontrée à la faveur d’une rixe entre policiers français et allogènes issus de l’Hexagone.

France 3 :

Avec les fortes chaleurs de lundi, le TGV faisant Paris – Saint-Malo a dû s’arrêter vers 13h à la suite d’une panne entre Rennes et Saint-Malo. La climatisation a également arrêté de fonctionner. Selon une source policière, des jeunes mineurs montés en gare de Rennes, énervés par la situation, ont perturbé les voyageurs. Des policiers en civil, présents dans la rame, ont tenté de calmer les adolescents mais la situation a dégénéré.

Le train a fini par arriver en gare de Saint-Malo, vers 15h. Les jeunes avaient appelé des renforts et à la sortie du train les 4 policiers en civil faisaient face à un groupe entre 15 et 20 jeunes. “Une bagarre a éclaté. Nos collègues ont pris une dérouillée” commente attristé Frédéric Gallet, du syndicat Alliance Police 35.

Conclusion du média colonial français France 3 : des “Bretons” sont à l’origine de la rixe.

Il s’agit bien évidemment de Français d’origine extra-européenne implantés par l’Etat français sur le territoire breton, plus particulièrement à Rennes.

Pour mettre un terme à ces déprédations, l’expulsion vers la France des ressortissants français indésirables est une priorité du Parti National Breton.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton 

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Rennes : deux Français de Guyane poignardent à 6 reprises une personne de 71 ans

Rennes : deux Français de Guyane poignardent à 6 reprises une personne de 71 ans

[PNB] L’immigration française en Bretagne continue de produire ses pleins effets. En l’occurrence, un homosexuel de 71 ans, apparemment en quête d’un prostitué de race noire dans le quartier afro-musulman de Maurepas, à Rennes, a été poignardé à six reprises par un couple de Français de Guyane.

Ouest-France :

Dans la nuit de vendredi 15 à samedi 16 juillet 2022, vers 5 h 15, un homme a été découvert grièvement blessé au niveau du rond-point des Douz’arômes, à Betton, près de Rennes. Un témoin, constatant la présence de cette personne sur le bord de la route, s’arrête et constate que la victime est blessée. Il alerte pompiers et gendarmerie.

La victime, âgée de 71 ans et domiciliée à Saint-Grégoire, était inconsciente. Les secours ont constaté que l’homme était très grièvement blessé et présentait au moins six plaies liées à des coups de couteau. Il avait aussi le visage tuméfié.

L’enquête a été confiée à la Brigade de recherche de la gendarmerie de Rennes. Selon nos informations confirmées par le procureur de la République, Philippe Astruc, la victime a croisé la route d’un jeune homme de 18 ans, dans la rue à Rennes dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022. Après quelques échanges, un rendez-vous était convenu pour le 16 juillet. Le septuagénaire est allé le chercher en voiture vendredi soir, dans le quartier rennais de Maurepas. C’est dans la voiture que l’agression a commencé. Le jeune homme l’a frappé à la tête et donné six coups de couteau. Il s’est ensuite débarrassé de la victime sur le rond-point avant de s’enfuir en voiture.

Dans un communiqué, le procureur de la République, Philippe Astruc, précise que « les investigations ont permis d’interpeller rapidement deux jeunes hommes (un mineur né en 2005 en Guyane, domicilié au Mans, inconnu de la Justice, et un jeune majeur, né en 2004 en Guyane, domicilié à Rennes, faiblement connu de l’institution judiciaire) retrouvés au Mans, dans le véhicule Mercedes dérobé à la victime ».

Au terme de leur garde à vue à Rennes, le jeune majeur a été déféré, ce lundi 18 juillet, au parquet de Rennes. Une information judiciaire criminelle des chefs de tentative de meurtre en raison de l’orientation sexuelle de la victime et vol avec arme a été ouverte. La peine encourue est la réclusion criminelle à perpétuité. Son placement en détention provisoire a été requis.

« Il reconnaît avoir donné des coups de couteau à la victime, dans le véhicule et en dehors de celui-ci. Il explique son acte en raison de l’homosexualité supposée de la victime, mais aussi dans l’optique de voler la voiture, raison pour laquelle il est reparti avec son véhicule. » La situation du mineur, qui n’est pas concerné par les faits criminels évoqués, sera appréciée par le parquet du Mans au regard d’une éventuelle qualification de recel.

La victime bénéficie de trente jours d’ITT (Incapacité totale de travail). Le certificat médico-légal « mentionne la présence de six plaies compatibles avec l’action d’un couteau et des fractures du massif facial ».

Pour le Parti National Breton, tant que le processus de remplacement ethnique se poursuivra, ce type de faits se multipliera, jusqu’à devenir endémique.

Seule une politique d’ordre breton sera à même d’enrayer cette spirale mortelle.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

[PNB] Nantes : la fête islamique de l’Aïd offerte gratuitement par la municipalité socialiste française ! 

Les Bretons du Pays Nantais doivent rapidement rejoindre le Parti National Breton et s’engager pour la rupture avec l’Etat français, en voie d’afro-islamisation terminale.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Pseudo “Conseil des associations musulmanes” du Morbihan : le Parti National Breton réaffirme son intention d’éteindre l’islamisation organisée par l’Etat français en Bretagne

Pseudo “Conseil des associations musulmanes” du Morbihan : le Parti National Breton réaffirme son intention d’éteindre l’islamisation organisée par l’Etat français en Bretagne

[PNB] Poursuivant sa politique de nettoyage ethnique par remplacement contre le Peuple Breton, l’Etat français prétend organiser l’expansion islamique en Bretagne au profit de ses migrants afro-musulmans. C’est l’annonce qu’ont faite les autorités de Paris par le truchement de leur préfecture dans le Pays Vannetais.

Ouest-France :

Le département dispose, depuis mercredi 6 juillet 2022, d’une organisation des associations musulmanes. Le Conseil des associations musulmanes du Morbihan (CAMM) est né d’une initiative conjointe entre la préfecture, l’association Assalam et l’association culturelle et islamique basées à Lorient, l’association musulmane de bienfaisance de Lanester, la maison culturelle Comoriens de Pontivy et la maison culturelle islamique de Locminé.

Dans le prolongement du Conseil français du culte musulman, créé en 2003 au niveau national, le CAMM souhaite « ancrer le dialogue entre l’État et les représentants du culte musulman à un niveau local », explique Arnaud Guinier, directeur de cabinet du préfet du Morbihan.

La préfecture du Morbihan indique que le CAMM se réunira au moins une fois par an, pour dialoguer sur des thématiques allant de la sécurité à la formation des imams. « Le CAMM a, par exemple, été notre interlocuteur privilégié sur les questions de réglementation de l’abattage rituel pour la fête de l’Aïd », détaille Arnaud Guinier.

Le Parti National Breton rappelle que ces annonces faites par le pouvoir colonial français sont illégitimes, illégales, nulles et non avenues en Bretagne. 

Le Parti National Breton, seul instrument de la volonté nationale bretonne, veillera au démantèlement de toutes les organisations étrangères subversives et expansionnistes présentes en Bretagne. Il procèdera à l’expulsion des étrangers indésirables vers la France, leur état de tutelle. 

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

 

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

Le Parti National Breton rappelle la nécessité impérative d’expulser l’armée d’occupation française et ses troupes hors de Bretagne

[PNB] Signalée par le média Breizh Info, l’armée française, occupant actuellement Brest, a diffusé une vidéo pour inciter les jeunes Bretons à rejoindre ses rangs.

Ce document démontre à quel point la France est l’incarnation de la sauvagerie, et son armée, l’instrument de cette sauvagerie tournée contre la culture bretonne et la civilisation européenne.

On rappellera qu’au terme de l’annexion illégale de la Bretagne par l’Etat Français en 1532, l’armée de cet état opère illégalement sur le territoire national breton. Ce point, s’il ne dispense pas d’une confrontation politique avec l’occupant, rappelle la situation actuelle de la nation bretonne : celle d’une nation occupée par une puissance étrangère hostile.

L’indépendance de la Bretagne implique pour l’Etat breton d’expulser la totalité des forces d’occupation françaises. Dans le volet Défense de son programme national, le Parti National Breton fait de l’expulsion de l’armée française et de ses troupes de couleur la première de ses priorités défensives de la Bretagne nationalement redressée, parallèlement à la constitution d’une armée nationale bretonne.

L’état afro-musulman français est une menace mortelle qui doit être affrontée sans faiblir par la nation bretonne, et son armée, composée de soudards du tiers-monde recrutés dans les enclaves islamiques que sont les villes de l’Hexagone, chassée définitivement de la noble et pure terre de Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

Grand Remplacement : le journal colonial français “Le Télégramme” exprime encore une fois sa haine génocidaire du Peuple Breton

Grand Remplacement : le journal colonial français “Le Télégramme” exprime encore une fois sa haine génocidaire du Peuple Breton

[PNB] Les médias du pouvoir colonial français consacrent l’essentiel de leur activité à saccager la Bretagne, réduite à l’état de dépendance, pour l’adapter aux exigences de la bourgeoisie française. Cette bourgeoisie étrangère, hostile et agressive entend faire de la Bretagne une zone de peuplement afro-musulman. On peut ainsi voir les cadres de la presse hexagonale appeler à l’éradication du Peuple Breton.

Philippe Crehange, l’agent français à la tête de la rédaction du torchon colonial “Le Télégramme”, multiplie les provocations en ce sens.

Le tropisme africain de l’état mulâtre français, porté avec zèle par ses laquais, utilise le moindre prétexte pour imposer l’écrasement démographique – donc biologique – de la Bretagne celtique.

Ca, c’est la France, Breizh, c’est autre chose

Que les Bretons se rassurent toutefois. Le journal colonial français “Le Télégramme” s’engage dans une fuite en avant anti-bretonne au moment où l’effondrement de ses ventes s’accélère. En 2021, elles ont atteint le niveau de 1985, avec moins de 175,000 journaux payés par jour. Ce chiffre était de 210,000 unités en 2009. Avec 4,000 abonnements annuels de moins chaque année sur fond d’ultra vieillissement de son lectorat abonné (plus de 60 ans), ce journal d’état français ne sera plus qu’une nuisance marginale d’ici la fin de la décennie. Les nouvelles générations de Bretons lui font, en ce moment même, un bel enterrement.

Ce dont il est question, c’est du nettoyage ethnique à grande échelle de la Bretagne orchestré par l’Etat français grâce à l’arme de la submersion migratoire en provenance de ses ex-colonies africaines.  Le rôle du Parti National Breton est de briser les reins de la machine coloniale française, qu’elle soit politique, médiatique ou économique, pour enrayer ce génocide par procuration pensé et organisé par l’Etat français et ses relais. C’est à cette condition que le Peuple Breton survivra au 21e siècle.

La France, comme avant-garde de la sauvagerie afro-orientale et comme porte d’entrée de l’impérialisme islamique, constitue une menace mortelle pour l’ensemble des nations européennes. La mission de la nation bretonne, en se constituant en état ethno-national, n’est pas seulement de vaincre sur ces terres le danger français, c’est également de précipiter cette destruction libératrice pour l’Europe européenne et de monter la garde à l’extrême-Occident. C’est une confrontation à mort entre la barbarie française et la culture européenne dont Breizh est l’une des gardiennes en Europe du nord-ouest.

Cet état irréversiblement dégénéré doit être définitivement détruit.

Un seul mot d’ordre : Francia delenda est !

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]