L’exotique sous-ministre à la Mer français Hervé Berville n’a aucune solution pour les pêcheurs bretons : le Parti National Breton, si !

L’exotique sous-ministre à la Mer français Hervé Berville n’a aucune solution pour les pêcheurs bretons : le Parti National Breton, si !

[PNB] Les pêcheurs bretons ont pu découvrir toute l’attention que leur portait le gouvernement français après la récente visite de l’exotique “secrétaire d’état” à la mer, Hervé Berville, dont on ignore s’il sait même nager.

Nommé sous-ministre par le pouvoir colonial français en qualité de grigri diversitaire, Berville est venu proposer comme solution aux pêcheurs cornouaillais de détruire leurs navires, une trentaine sur la cinquantaine opérant en Cornouaille ! Quant à la flambée des prix du carburant générée par les sanctions catastrophiques de l’Etat français contre la Russie, l’insolite Berville a été incapable de présenter de solutions pratiques aux marins de notre pays. 

Le Parti National Breton l’affirme : Paris n’est pas la solution pour les pêcheurs bretons. La pêche bretonne doit être prise en mains par un gouvernement breton, en Bretagne, pour que ce secteur stratégique de l’économie bretonne soit défendu comme il doit l’être, par des Bretons, pour des Bretons. Cela passe par l’autonomie immédiate, puis l’indépendance de la Bretagne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Menacés par l’envolée des prix du carburant, les pêcheurs bretons paient le prix de l’impérialisme français contre la Russie

Menacés par l’envolée des prix du carburant, les pêcheurs bretons paient le prix de l’impérialisme français contre la Russie

[PNB] Les sanctions adoptées par le système impérialiste américain avec l’aide de l’Etat Français et de l’UE commencent à produire leurs effets désastreux sur l’économie bretonne.

Cités par le média d’état français “France 3”, les pêcheurs bretons font face à une situation de crise exceptionnelle.

France 3 :

” L’heure est grave. (…) La hausse touche tous les secteurs et l’ensemble des coûts d’exploitation supportés par les armements à la pêche sont à la hausse (matériels de pêche, réparation, entretien…). Des navires de pêches sont sur le point d’arrêter leurs activités”.

” Les salaires des équipages dépendent du chiffre d’affaires des navires. La situation empire d’heure en heure, les chiffres d’affaires se dégradent très vite et beaucoup d’entreprises ne pourront plus assurer les salaires dans les quatre ou cinq prochains jours”, alerte le communiqué des comités de pêche bretons.

La flambée des prix des carburants, qui atteignent de nouveaux records depuis des semaines, a été alimentée par la reprise économique mondiale et une offre toujours limitée des grands pays producteurs de pétrole. Cette tendance a été exacerbée depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie la semaine dernière.

La nation bretonne paie le prix de son occupation par la France. L’absence de politique étrangère indépendante expose celle-ci aux retombées catastrophiques que génère l’impérialisme français.

Le Parti National Breton réitère sa politique de neutralité et appelle les Bretons à tirer toutes les conclusions de l’aventurisme de l’Etat Français contre la Russie. Il réaffirme que seule l’indépendance intégrale de la nation bretonne sera à même de mettre un terme aux effets désastreux du bellicisme français sur l’économie bretonne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]