Menacés par l’envolée des prix du carburant, les pêcheurs bretons paient le prix de l’impérialisme français contre la Russie

Menacés par l’envolée des prix du carburant, les pêcheurs bretons paient le prix de l’impérialisme français contre la Russie

[PNB] Les sanctions adoptées par le système impérialiste américain avec l’aide de l’Etat Français et de l’UE commencent à produire leurs effets désastreux sur l’économie bretonne.

Cités par le média d’état français “France 3”, les pêcheurs bretons font face à une situation de crise exceptionnelle.

France 3 :

” L’heure est grave. (…) La hausse touche tous les secteurs et l’ensemble des coûts d’exploitation supportés par les armements à la pêche sont à la hausse (matériels de pêche, réparation, entretien…). Des navires de pêches sont sur le point d’arrêter leurs activités”.

” Les salaires des équipages dépendent du chiffre d’affaires des navires. La situation empire d’heure en heure, les chiffres d’affaires se dégradent très vite et beaucoup d’entreprises ne pourront plus assurer les salaires dans les quatre ou cinq prochains jours”, alerte le communiqué des comités de pêche bretons.

La flambée des prix des carburants, qui atteignent de nouveaux records depuis des semaines, a été alimentée par la reprise économique mondiale et une offre toujours limitée des grands pays producteurs de pétrole. Cette tendance a été exacerbée depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie la semaine dernière.

La nation bretonne paie le prix de son occupation par la France. L’absence de politique étrangère indépendante expose celle-ci aux retombées catastrophiques que génère l’impérialisme français.

Le Parti National Breton réitère sa politique de neutralité et appelle les Bretons à tirer toutes les conclusions de l’aventurisme de l’Etat Français contre la Russie. Il réaffirme que seule l’indépendance intégrale de la nation bretonne sera à même de mettre un terme aux effets désastreux du bellicisme français sur l’économie bretonne.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Menaces de frappes nucléaires contre la Russie : l’histrion Le Drian met en danger le peuple breton !

Menaces de frappes nucléaires contre la Russie : l’histrion Le Drian met en danger le peuple breton !

[PNB] Suite aux déclarations adressées au président russe Vladimir Poutine par Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires Etrangères, portant sur le “rappel du caractère nucléaire de l’OTAN”, le Parti National Breton dénonce une escalade irresponsable de la diplomatie française.

Ces menaces à peine voilées d’attaques nucléaires contre la Russie de la part de l’Etat Français constitue une menace directe pour la population bretonne. Actuellement occupée par la puissance impérialiste française, la Bretagne accueille à Brest, contre la volonté de son peuple, une part importante de l’arsenal nucléaire français. Cela fait de la Bretagne une cible prioritaire en cas d’affrontement nucléaire déclenché par la France.

Jamais la nation bretonne n’a consenti à être exposée à une telle menace.

Le Parti National Breton rappelle l’axe cardinal de sa politique extérieure : la neutralité de la Bretagne. Le Parti National Breton souligne une nouvelle fois que seul l’Etat Breton indépendant permettra de garantir la sécurité du peuple breton. C’est pour cette raison que le Parti National Breton fait de l’expulsion de l’armée française du territoire breton une de ses priorités majeures.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Le Parti National Breton dénonce les sanctions françaises contre la Russie

Le Parti National Breton dénonce les sanctions françaises contre la Russie

[PNB] Le Parti National Breton dénonce les sanctions unilatérales prises par l’Etat Français contre la Fédération de Russie.

Ces sanctions entraînent de facto la nation bretonne dans une confrontation politique et économique avec la Russie qu’elle ne souhaite pas et que rien ne justifie du point de vue breton.

Le Parti National Breton réaffirme que l’indépendance nationale bretonne, garantie par l’Etat Breton, est seule à même de préserver la Bretagne du bellicisme irrationnel du chien fou français.

Le Parti National Breton réitère son intention de bâtir une politique extérieure fondée sur la neutralité de la nation bretonne et sur son refus de laisser instrumentaliser la Bretagne par les puissances impérialistes, France en tête.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Reconnaissance par la Russie des républiques de Donetsk et Louhansk : le PNB salue une décision juste et légitime

Reconnaissance par la Russie des républiques de Donetsk et Louhansk : le PNB salue une décision juste et légitime

[PNB] Après l’annonce de la reconnaissance des républiques de Donetsk et de Louhansk par la Fédération de Russie, le Parti National Breton salue une décision légitime, prise par le gouvernement russe sur la base des réalités ethno-linguistiques des régions concernées.

Le Parti National Breton dénonce la duplicité de l’Union Européenne et de la France suite à l’annonce de leur intention de sanctionner la Russie après cette décision. En effet, la redéfinition des frontières des états en Europe sur une base ethno-linguistique et confessionnelle a été initiée par l’UE (dont la France), les USA et l’Otan lors de la reconnaissance de l’état musulman du Kosovo. Paradoxalement, ces mêmes états et organisations se sont opposés aux efforts pacifiques des nations catalane et écossaise de s’autodéterminer, invoquant le principe de l’intangibilité des frontières des états constitués pour justifier cette opposition. Pour le Parti National Breton, derrière les grands principes invoqués hypocritement par les puissances occidentales, la redéfinition des frontières est saluée ou dénoncée selon qu’elle sert ou non leurs intérêts de l’heure.

Le Parti National Breton a pour sa part une position de principe invariable : l’histoire et l’homogénéité ethnique sont les seules bases légitimes et durables des états. C’est sur ce principe qu’il fonde son action afin de rendre à la nation bretonne sa pleine liberté en mettant un terme à l’occupation de la Bretagne par l’Etat Français.

Le Parti National Breton refuse en conséquence de souscrire au jacobinisme grand-ukrainien qui appuie ses revendications sur les frontières artificielles de l’ancienne République Socialiste Soviétique d’Ukraine et non sur les réalités ethniques de la région. Pour le Parti National Breton, la solution à la question russo-ukrainienne réside dans une redéfinition ethniquement et linguistiquement harmonieuse des frontières communes à ces deux états.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

Droit de réponse suite à l’article de Kévin Storme évoquant le PNB dans le “Mensuel de Rennes”

Droit de réponse suite à l’article de Kévin Storme évoquant le PNB dans le “Mensuel de Rennes”

[PNB] Suite à la parution le 18 février 2022 dans le Mensuel de Rennes d’un article intitulé “La galaxie rennaise de groupuscules autour du Z”, le journaliste Kevin Storme évoque le Parti National Breton en des termes peu rigoureux qui laissent à penser au lecteur que notre parti appartiendrait à la “galaxie” précitée, c’est-à-dire à celle d’Eric Zemmour, candidat à l’élection présidentielle française.

Le Parti National Breton souhaite en réaction apporter plusieurs corrections aux affirmations de M. Storme.

Tout d’abord, il est difficile de saisir l’objet de l’article tant il ressemble davantage à une liste à la Prévert, égrenant scolairement associations et groupes politiques, qu’à une analyse politique cohérente. Le Parti National Breton se voit ainsi décrit comme ayant des “accointances idéologiques” avec M. Zemmour, quand bien même le Parti National Breton n’a jamais communiqué à propos de M. Zemmour, ni de ses orientations ou de sa candidature.

Ensuite, les “accointances idéologiques” – jamais explicitées – qui sont évoquées dans l’article de M. Storme semblent surtout être celles que le journaliste prête avec un peu trop d’empressement au Parti National Breton. Par soucis d’exactitude, il aurait été préférable que M. Storme s’adresse directement au Parti National Breton afin que notre parti puisse présenter sa ligne et ses positions, levant les éventuels malentendus ou amalgames inappropriés. 

Si le réchauffement climatique figure dans les programmes de nombreux partis, il ne suffit pas pour autant à les placer dans un mouvement commun. Si le Parti National Breton défend l’intégrité ethno-nationale de la Bretagne – comme l’écrasante majorité des nations du monde dans leurs frontières respectives -, cela ne le place pas d’autorité dans le sillon d’une candidature à l’élection présidentielle française, quelle qu’elle soit. Le Parti National Breton milite pour la libération de la Bretagne et son organisation en corps de nation indépendante, il n’a de ce fait aucune préférence pour les candidats se présentant à une élection française qui doit désigner le chef de l’état dont notre parti veut que la Bretagne se sépare. Cela vaut pour tous les candidats français à cette élection française, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Par ailleurs, M. Storme affirme que le Parti National Breton voudrait une Bretagne intégralement “catholique”, ceci alors même que le Parti National Breton affirme clairement dans son programme (point n°2) observer une stricte neutralité religieuse, reconnaissant aux citoyens bretons la libre détermination individuelle dans ce domaine. 

Les raccourcis, même motivés par l’hostilité politique, ne servent pas la nécessaire clarté du débat public. Les Bretons sont en droit d’exiger des journalistes un rapport rigoureux des faits plutôt que des impressions vagues, des associations approximatives ou de simples opinions. Recourir à des étiquettes françaises ou parisiennes pour comprendre l’action politique de structures politiques bretonnes comme le Parti National Breton ne contribue pas à la compréhension des enjeux actuels.

En conclusion, le Parti National Breton rappelle que l’Emsav n’est pas réductible au temps politique français. Il est son propre objet historique.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]

 

 

Nantes : la mairie socialiste célèbre “le mois de la femme” en faisant la promotion du voile islamique

Nantes : la mairie socialiste célèbre “le mois de la femme” en faisant la promotion du voile islamique

[PNB] Le Parti National Breton dénonce le choix de la municipalité socialiste nantaise dirigée par Johanna Rolland de promouvoir l’envoilement islamique des femmes à la faveur d’une campagne d’affichage payée par les contribuables nantais.

Ce choix est représentatif de la philosophie profonde de la gauche nantaise organisée qui a transformé Nantes, en moins de 20 ans, en une ville tiers-mondisée où se succèdent les viols, les émeutes raciales et les règlements de comptes sanglants à l’arme de guerre entre gangs ethniques pour le contrôle du marché de la drogue. 

Le Parti National Breton s’oppose à l’islamisation rampante promue par la mairie socialiste nantaise et appelle les Bretons du Pays Nantais à rejoindre ses rangs pour y organiser la reconquête de la capitale bretonne par les forces patriotiques.

Breizh Atav !

Le Kuzul Meur du Parti National Breton

Pour rejoindre le PNB : [email protected]